Santé

Le bien-être animal, pour une meilleure production

Le bien-être animal, pour une meilleure production

Il existe un petit nombre d’agriculteurs qui, envers et contre tous, misent sur le bien-être de leurs animaux. Cela passe par des massages ou de la musique douce. Ils veillent aussi au confort animal avec des bâtiments bien entretenus et climatisés où les vaches peuvent dormir au sein de logettes adaptées.

Focus sur les mises en œuvres apportées pour un niveau de vie amélioré de ces bêtes.

Un confort optimal pour des animaux à quatre pattes

Le bien-être animal doit reposer sur l’abondance de nourriture et d’eau, sur les soins des blessures, éviter au maximum les douleurs et les contraintes physiques, et participer au confort des bêtes.

Les vaches passent plus de 60 % de leurs journées allongées. La plupart d’entre elles dorment sur de la paille. Mais si des douleurs les empêchent de se coucher, elles doivent se reposer debout. Il existe cependant, des matelas conçus spécialement pour les vaches, qui peuvent remplacer la paille. Leur prix plus élevé permet néanmoins un confort optimal, tout en empêchant la déperdition de la chaleur corporelle et la prévention de blessures. Ces matelas restent propres et évitent le nettoyage journalier de l’étable.

Des huiles essentielles pour remplacer les antibiotiques

Suivant les statistiques, la France a connue une baisse de 36,6 % sur l’exposition aux antibiotiques pour toutes les espèces animales confondues, durant ces 5 dernières années.

Certains agriculteurs misent sur les huiles essentielles ou l’homéopathie pour soigner leurs bêtes. C’est le cas d’agriculteurs basés dans le Pas-de-Calais, dans le Finistère ou encore dans le Puy-de-Dôme. Pour eux, les effets bénéfiques de l’aromathérapie ne sont plus à démontrer. En effet, le recours aux antibiotiques est assez coûteux, et le lait de vache doit être jeté après traitement. Les animaux peuvent aussi développer des antibiorésistances qui se répercutent sur les hommes lors de la consommation de viande bovine.

Le recours aux méthodes naturelles comme l’homéopathie ou l’aromathérapie permet de soigner la plupart des infections. Cela est donc une excellente alternative pour la santé des bêtes qui s’avère très efficace !

De la musique douce pour une meilleure production laitière

Une étude a été effectuée en 2011 par une université du Royaume-Uni a démontré que la musique calmait les animaux. En effet, celle-ci permet de diminuer le stress que peuvent ressentir les bêtes. Si les vaches sont stressées, elles produisent moins de lait, car la sécrétion d’ocytocines est inhibée par ce facteur d’angoisse.

Suite à des essais de différents styles musicaux, les scientifiques ont démontré que ces animaux étaient réceptifs aux musiques classiques ou calmes. Leur stress a diminué et leur productivité laitière a augmenté. Leur réticence à aller à la salle de traite a lui aussi régressé lors de ces diffusions musicales.

Chez les hommes, la musique adoucit les mœurs, l’adage se vérifie aussi chez les animaux !

Des massages pour éviter le stress

Certaines fermes sont équipées d’appareils de massage à destination de leurs bovins. Cette phrase peut prêter à sourire, mais comme nous, les animaux sont plus détendus lorsqu’ils sont massés.

Les vaches adorent les appareils électriques qui leur assouplissent la peau, plus particulièrement les modèles ressemblant aux lavages automatiques pour voitures. Outre ses effets relaxants, ces dispositifs améliorent la circulation du sang, prévient les problèmes de peau et maintiennent les animaux dans un état de propreté correct. Une poignée d’agriculteurs ont investi dans des brosses automatiques afin de rendre leurs vaches heureuses.

Plus les vaches sont détendues et équilibrées, plus elles vont produire du lait en quantité et en qualité.

La climatisation, pour des animaux au frais

Par temps chaud estival, les vaches souffrent de la chaleur dans la plupart des régions françaises, même en stabulation (dans l’étable). Les bovins ne savent pas transpirer de façon suffisante pour que la température de leur corps soit régulée. Ils développent donc un stress thermique. Ce stress agit sur la perte de production laitière. A long terme, il nuit à la bonne qualité du lait : des mammites peuvent apparaître (inflammation au niveau des mamelles) ainsi que des soucis de fertilité.

La climatisation d’une partie d’un bâtiment où se trouvent les bêtes peut être une solution pour combattre ce stress thermique. Un ventilateur brumisateur au-dessus des tables d’alimentation et des zones de repos permet de diffuser de l’air brumeux et frais. Cet air automatisé est diffusé et régulé par des boîtiers de contrôle d’hygrométrie et de température. Il permet ainsi de rafraîchir les animaux sans les mouiller. Les vaches s’y sentent plus à l’aise et leur confort est ainsi amélioré.

Pour une protection maximale des ventilateurs extérieurs, vous pouvez opter pour une cache climatisation conçue par Air 3D.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close