Presse digitale et monétisation : quelles sont les nouvelles opportunités ?

Presse digitale et monétisation

S’il est indéniable aujourd’hui que la presse digitale a largement pris le pas sur celle plus traditionnelle, il est aussi fort intéressant de constater que face à ce nouveau mode de consommation gratuit et rapide de l’information, les médias ont su s’adapter pour en tirer profit. Alors comment les médias envisagent l’avenir de ce secteur économique ? Et quelles sont les nouvelles méthodes de monétisation de la presse digitale ?

Les nouvelles pistes de monétisation de la presse digitale

Lorsqu’il s’agit de s’adapter à un nouveau mode de consommation, la clé pour survivre et profiter de sa part de gâteau est de s’adapter aux nouvelles habitudes des consommateurs et à faire preuve de réactivité et d’ingéniosité. Voici donc les nouvelles méthodes que les médias ont trouvé, ou du moins qu’ils sont en train d’étudier, afin de ne pas succomber au raz-de-marée de l’information digitale :
L’e-commerce : Le but ici, c’est de convertir les consommateurs de médias sur internet en acheteurs. Pour arriver à ce résultat, des groupes de presse comme Marie-Claire ou Mondadori se sont lancés dans le domaine du commerce mobile, nommé aussi le m-commerce, en jouant d’intermédiaires entre les lecteurs et les services en les rapprochant les uns aux autres et en permettant aux lecteurs d’acquérir leurs achats en un seul clic.

Le Brand Content : Le brand content c’est l’ensemble de contenus éditoriaux (vidéos, reportages, jeux, forums,…) publiés sur Internet, dont le but est de donner une certaine visibilité d’une marque sur internet et de créer ainsi pour la marque son propre support publicitaire.
C’est une stratégie adoptée par Le Figaro, qui en 2013 a créé un service spécialisé nommé « Les Ateliers du Figaro ». Et comme le révèle Anne-Sophie Nectoux, responsable des Ateliers Figaro, dans une interview en début d’année :  » C’est une stratégie qui marche. En 2014, Les Ateliers Figaro affichent une progression de +28 %. En matière de brand content, nous avons eu plus de 100 clients et, pour 70 d’entre eux, nous avons créé de véritables plateformes de marque. »

L’information payante : Ce n’est pas le contenu d’info que l’on fait payer, mais le service d’info. Et dans ce service, le packaging de l’info tient une bonne place. Ainsi, le média peut décider quel contenu il peut livrer à ses lecteurs gratuitement, et quel contenu doit être payant. Bien sûr, les formules de paiement et d’abonnement sont multiples, afin de satisfaire toutes les bourses et toutes sortes de demandes.
Même si ici on a évoqué seulement trois pistes pour la monétisation de la presse digitale, il est facile d’imaginer que les stratégies sont multiples et les avantages comme les inconvénients sont divers. La seule question qui reste est jusqu’à quel point le média est prêt à investir en moyens pour s’adapter aux nouvelles habitudes de consommation.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*