samedi, mai 8, 2021

13 cas courants où les parents font du mal à leurs enfants sans le vouloir

Actuellement, il existe toutes sortes de recommandations sur le développement et l’éducation des enfants, même si elles sont le plus souvent contradictoires. Et cela n’est pas près de changer par ce que les psychologues et les médecins ne restent pas les bras croisés : ils analysent, étudient, puis procurent de nouveaux conseils. Au début, tu te penches sur cette liste avec une certaine doute, en te disant : “Donc, quelles inventions allez-vous me proposer cette fois-ci ?”. Cependant, après, on comprend que la majorité des conseils méritent de les attacher notre attention.

On a examiné 13 cas courants où les parents font du mal à leurs enfants sans le vouloir. Et à la fin de l’article, on a ajouté une petite information qui pourrait être expliquée à toutes les grands-mères pour qu’elles ne s’inquiètent plus.

1. Chatouiller le bébé

Chatouiller le bébé

C’est très courant : un adulte veut stimuler un enfant, et le chatouille. Mais des chercheurs de l’Université de Californie ont découvert, il y a de nombreuses années, que les chatouilles ne provoquent pas le même sentiment de bonheur qu’une blague drôle : elles ne font que créer l’illusion d’un rire heureux.

Dans ce cas, l’enfant rit de façon incontrôlable. Après tout, presque tout le monde se mettrait à rire si on le chatouillait. Mais le problème, c’est que les enfants le font même s’ils détestent les chatouilles.

2. Mettre des oreillers et des peluches dans le berceau

Mettre des oreillers et des peluches dans le berceau

Certains parents ne comprennent pas qu’un bébé n’a besoin que d’un bon matelas avec un drap et une petite couverture au cas où il ferait froid dans la chambre. Par conséquent, ils placent parfois un oreiller (même s’il est petit et plat) dans le lit. Cependant, des études montrent que les oreillers sont nocifs pour les bébés jusqu’à un certain âge.

Il n’est pas non plus nécessaire d’être créatif dans la décoration du berceau, car les nounours et autres adorables peluches, qui “dorment” à côté du bébé, peuvent le déranger à tout moment. Sans parler des situations où les enfants se retournent dans leur lit et y collent leur visage, ce qui peut les empêcher de respirer correctement.

3. Utiliser une veilleuse pendant le sommeil du bébé

Utiliser une veilleuse pendant le sommeil du bébé

La faible lumière allumée toute la nuit dans la chambre n’est pas bonne pour l’enfant. L’hormone de croissance est produite plus facilement dans l’obscurité. Les raisons de l’utilisation d’une veilleuse peuvent être diverses. C’est surtout pour le confort des parents : par exemple, ils n’ont pas à changer la couche à l’aveuglette. Certains parents, d’ailleurs, ont peur de l’obscurité depuis leur enfance, alors ils essaient d’empêcher leurs enfants d’avoir la même phobie, croyant que la lumière la nuit est un bouclier.

Tracy Bedrosian, porte-parole du département de neurosciences de I’Université de l’État de l’Ohio, recommande à ceux qui ne peuvent se passer complètement de la veilleuse d’utiliser une lumière appropriée. Il a été démontré expérimentalement que la lumière verte perturbe l’horloge biologique d’environ 90 minutes et la lumière bleue de 180 minutes, rendant le sommeil difficile. La lumière rouge et orange inhibe la production de mélatonine dans une moindre mesure comparée à la verte, blanche et bleue et n’interfère pas avec le rythme circadien.

4. Trop bercer le petit

Trop bercer le petit

Chaque parent est confronté à cette situation où il est impossible de mettre le bébé au lit, quel que soit son âge, sans d’abord le bercer. Parfois, ce processus prend tellement de temps que les parents sont épuisés et que l’enfant reste éveillé.

Les pédiatres affirment que les problèmes de sommeil peuvent être évités si tu habitues ton bébé à une routine quotidienne dès la naissance et si tu élimines tous les facteurs externes et internes irritants, comme la faim, les couches humides, le bruit, les vêtements inconfortables, etc. Si tu ne peux pas faire autrement que de bercer ton bébé, il est préférable d’utiliser un processus doux et court. Les jeunes enfants ont un appareil vestibulaire imparfait et, les oscillations intenses et prolongées peuvent leur faire perdre conscience.

5. Éviter que l’enfant ne se voie dans le miroir à cause des superstitions populaires

Éviter que l’enfant ne se voie dans le miroir à cause des superstitions populaires

Dans certains pays du monde, on évite de montrer le miroir aux bébés pour qu’ils ne tombent pas malades ou ne “perdent pas leur âme”. Cette croyance est déconcertante pour les pédiatres et psychologues du monde entier. La Dre Suzy Green, fondatrice de l’Institut de la Positivité, insiste pour que les parents jouent avec leurs enfants devant un miroir, car l’interactivité de cette expérience les aide à se reconnaître et à façonner leur personnalité.

Il a été prouvé que les enfants d’âges différents réagissent de manière diverse face à leur reflet, mais c’est toujours une expérience passionnante et positive pour eux.

6. Créer un environnement stérile pour le bébé

Créer un environnement stérile pour le bébé

“La propreté est une garantie de santé” : c’est ce qu’on nous a appris dès l’enfance. Mais les chercheurs modernes de différents pays s’accordent à dire qu’une stérilité excessive nuit au développement de l’enfant. Elle retarde la formation d’une bonne immunité préparée à combattre l’infection et favorise les maladies allergiques telles que l’asthme bronchique, la rhinite allergique et la dermatite atopique.

La principale erreur des parents dans ce cas est l’amour excessif pour la propreté générale ou l’interdiction du contact de l’enfant avec ses animaux domestiques. Plus tôt un allergène possible apparaît dans la vie du bébé, plus tôt il commencera à être perçu par son système immunitaire comme un phénomène normal.

7. Apprendre au bébé à utiliser le pot trop tôt

Apprendre au bébé à utiliser le pot trop tôt

Le pot est un sujet très controversé. Mais dans ce cas, l’essentiel est de ne pas suivre les conseils à l’aveuglette sans respecter l’intérêt de l’enfant. Ne t’attends pas à ce que ton tout petit commence déjà à utiliser le pot correctement à l’âge d’un an et demi. En plus de cela, le bébé ne comprend toujours pas complètement comment réagir aux signaux de son corps.

“Tôt ou tard, l’enfant apprendra à contrôler son désir d’aller aux toilettes. C’est à ce moment-là qu’il commencera à l’utiliser. La vessie a besoin de 3-4 ans pour un développement normal. Une miction détendue, par exemple, dans les couches, contribue à cela ”, dit Stephen Hodges, urologue pédiatrique.

8. Laisser ton bébé marcher pieds nus sur des surfaces planes

Laisser ton bébé marcher pieds nus sur des surfaces planes

En moyenne, les enfants commencent à marcher à l’âge d’un an. Certains parents se précipitent pour acheter les premières chaussures pour la maison, tandis que d’autres, au contraire, permettent à l’enfant de faire ses premiers pas pieds nus. Les chercheurs en orthopédie continuent de débattre sur cette question, mais conviennent que toutes les surfaces ne sont pas saines pour la marche pieds nus.

C’est très bénéfique si le bébé marche pieds nus sur du sable, de l’herbe, des cailloux lisses, mais à la maison il est déconseillé de marcher sur le carrelage, la parquet flottant ou le stratifié parfaitement lisse. À ce stade, il n’y a pas de contraction réflexe des muscles du pied, et la charge principale tombe sur l’appareil ligamentaire faible. Résultat, la formation naturelle des voûtes plantaires peut être affectée.

9. Obliger l’enfant à manger toute son assiette

Obliger l’enfant à manger toute son assiette

Beaucoup de grands-mères (tout comme les parents) sont bouleversées lorsqu’un bébé refuse de manger la portion de nourriture qui lui est destinée. La persuasion, le chantage, diverses astuces et même des menaces sont utilisés. Résultat, l’assiette est vide et les parents sont satisfaits d’y être parvenus.

Seules quelques personnes savent que cette habitude contribue à la formation des mauvaises habitudes alimentaires du bébé. Il ne pourra pas apprendre à comprendre son corps, mais au contraire, il s’habituera à trop manger.

De plus, l’enfant ne doit pas être contraint de manger “l’entrée, le plat et la boisson”, car de grandes quantités d’aliments ingérés surchargent le tube digestif. Une seule assiette et une boisson pendant le repas suffisent pour un petit.

10. Donner à manger à la cuillère

Donner à manger à la cuillère

Il vaut mieux ne pas aider les enfants à manger lorsqu’ils savent déjà comment manipuler la cuillère, explique Amy Brown, professeure agrégée en santé des enfants à l’Université de Swansea.

“Les bébés qui sont nourris à la cuillère plus longtemps que nécessaire risquent d’être en surpoids à l’avenir. Au cours de ce processus d’alimentation, il est difficile pour les enfants de déterminer s’ils ont satisfait ou non leur faim. Il en résulte l’habitude de trop manger ”, selon la spécialiste.

D’après les chercheurs, un enfant qui mange de façon autonome a la capacité de manger à son propre rythme et d’apprendre le goût des aliments, ce qui l’aide à acquérir une attitude saine envers la nourriture.

11. Protéger le bébé des allergènes

Protéger le bébé des allergènes

Les experts suédois affirment que pour éviter qu’une allergie alimentaire n’affecte l’enfant, les parents ne doivent pas surprotéger l’enfant des conditions qui en sont la cause.

Göran Wennergren, professeur de pédiatrie à l’Université de Göteborg, déclare : “Laisser les bébés manger des aliments contenant des allergènes n’est pas dangereux, mais même bénéfique ! Le système immunitaire apprend à y répondre correctement. Le poisson en est un exemple typique. C’est pourquoi nous recommandons d’ajouter des filets de poisson hachés à l’alimentation des enfants à partir de l’âge de 4 mois”.

L’opinion du professeur est confirmée par une autre étude récemment réalisée par des scientifiques israéliens et britanniques. Les parents de la communauté juive de Londres ne laissaient pas leurs enfants manger des arachides, tandis que les enfants d’Israël goûtaient au beurre d’arachide avant leur premier anniversaire. Les statistiques sont impartiales : les enfants israéliens sont moins sujets aux allergies que les petits résidents de la capitale anglaise.

12. Forcer l’enfant à partager ses affaires

Forcer l’enfant à partager ses affaires

Vers l’âge de 2 ans, le petit commence à se percevoir comme une personne et les choses qu’il considère comme siennes deviennent, disons, son prolongement. Par conséquent, pour tous ceux qui veulent lui enlever ses “biens”, l’enfant considère qu’on transgresse ses limites personnelles. Malheureusement, peu de parents tiennent compte de cette phase du développement. Les parents ne veulent pas que les autres prennent leur enfant pour un égoïste. Ainsi, dans une situation conflictuelle, ils n’hésitent pas à forcer l’enfant à partager son jouet ou sa nourriture.

Les psychologues, à leur tour, croient que c’est ainsi que nous élevons des enfants “faciles”. Ils ne savent pas s’écouter et agissent contre leur volonté. Par conséquent, ils deviennent les femmes et les hommes qui ne savent pas comment dire non, même si c’est dans leur propre intérêt.

13. Couvrir le bébé quand il a les pieds et les mains froides

Couvrir le bébé quand il a les pieds et les mains froides

Les pieds froids au toucher, comme les paumes des mains et le nez d’un enfant, ne sont pas un signe d’hypothermie : en raison des particularités du tonus vasculaire et de la circulation sanguine, ils sont nettement plus froids que les autres parties du corps. La température optimale dans la chambre du bébé est de 19-22 °С. Dans ces conditions, le bébé n’a pas besoin d’un bonnet, de gants et de chaussettes : la peau du corps doit respirer, et les mains et les pieds doivent être en contact avec l’air.

D’ailleurs, dans le cas des bébés, le risque de surchauffe est beaucoup plus élevé et grave que celui de l’hypothermie. Les symptômes les plus courants d’une surchauffe sont l’humidité dans le cou et la nuque, ainsi que la couleur de la peau, qui devrait être rose pâle à la bonne température corporelle. Une peau rose ou rougie signifie que le bébé a chaud et qu’au moins une couche de vêtements doit être enlevée.

Voir aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ne manquez pas