dimanche, septembre 26, 2021

9 Secrets de jardiniers pour réduire les arrosages de 50% !

9 Secrets de jardiniers pour réduire les arrosages de 50% !

Lorsqu’on a un jardin ou des fleurs en pot, il est obligatoire d’arroser périodiquement. Cependant, l’eau est précieuse et devient une source rare qu’il faut garder ! Il est illégitime de la gaspiller, même en prenant soin de ses plantes.

Découvrez les 9 secrets de jardiniers pour réduire les arrosages de 50% !

1. Faites les bons mélanges de terre

Faites les bons mélanges de terre

Pour économiser l’eau et arroser moins souvent, un mélange de terre aide à mieux garder l’humidité.

En effet, les terreaux vendus dans le commerce sèchent beaucoup trop vite… Et certaines terres de jardin argileuses aussi.

Pour éviter ça, mieux vaut faire ses propres mélanges qui ont besoin de beaucoup moins d’eau. Par exemple :

– 50% terre de jardin + 50% terreau

– 30% terre de jardin et 70% terre de bruyère notamment pour les plantes ayant besoin d’acidité

Avec ces mélanges, vous pouvez diviser par 2 votre consommation d’eau dans le jardin. Incroyable, n’est-ce pas ?

2. Conservez les cailloux

Conservez les cailloux

Si la terre contient de petits cailloux, surtout ne les enlevez pas ! Notamment pour les plantes en pot.

Pourquoi ? Car ils permettent de retenir l’eau sans qu’elle file directement par les trous du pot.

Plus la terre est fine, plus l’eau s’échappe sans avoir eu le temps de toucher les racines.

Quant au sable, n’en mettez pas dans la terre, car il ne retient pas l’eau. Au contraire, l’eau coule encore plus vite avec du sable. À éviter donc !

3. Utilisez des billes d’argile

Utilisez des billes d'argile

Ces petites billes absorbent l’eau et la redistribuent quand la terre est sèche.

L’idéal est d’en mettre environ 10% par rapport au volume de terre.

Ces billes sont vendues en petit sac de 6kg ou en grosse quantité.

Avec ces billes, vous économisez jusqu’à 50% des arrosages.

Évidemment, on ne met pas de billes d’argile pour les plantes du type cactus, car elles n’ont pas les mêmes besoins en eau.

4. Ajoutez de la pouzzolane

Ajoutez de la pouzzolane

La pouzzolane est une pierre volcanique broyée en morceaux de la taille des billes d’argile.

Elle aussi, elle retient l’eau pour la relâcher tout doucement quand la terre en a besoin.

Les proportions sont les mêmes que pour les billes d’argile : 10% de la quantité totale de terre.

5. Mettez du paillage autour de vos plantes

Mettez du paillage autour de vos plantes

Le paillage consiste à mettre des végétaux au pied de la plante comme une couche protectrice entre la terre et l’air.

La couche doit faire au moins 10 cm d’épaisseur. Ce paillage (appelé aussi “mulch” en anglais) a de multiples vertus :

– protéger la plante du froid ou des grosses chaleurs ;

– éviter la pousse des mauvaises herbes ;

– protéger les fruits et légumes rampants comme les citrouilles, les concombres, les fraises ou les courgettes.

Ces plantes vont ramper sur une surface sèche ce qui évite le contact avec l’humidité et les maladies liées ;

– limiter l’évaporation de l’eau que ce soit au jardin ou dans les pots de fleurs. Avec cette technique, on peut réduire les arrosages de 60% environ.

On trouve de multiples types de paillage dans le commerce : écorces de pin fines ou épaisses, coques de cacao, fibres de lin ou résidus de bois secs.

Chacun de ces paillis se met en couche de 10 à 12 cm d’épaisseur afin d’économiser jusqu’à 50% d’arrosage.

6. Couvrez la terre de géotextile

Couvrez la terre de géotextile

Le géotextile est une sorte de voile tissé qui laisse l’eau pénétrer, mais empêche les mauvaises herbes de pousser.

On peut en recouvrir la terre des pots de fleurs, des jardinières ou d’un carré potager. Mais aussi tous les massifs de fleurs ou le jardin complet.

Ce textile se décline en différentes couleurs : gris, vert, brun ou noir. On peut ensuite le recouvrir de paillage en fine couche pour le camoufler.

Cette technique permet d’espacer considérablement les arrosages et de gagner 50% d’eau.

7. Utilisez du carton

Utilisez du carton

Le carton peut aussi servir de “paillage” à condition que ce soit un carton sans écritures, car l’encre peut être toxique. Le carton est idéal pour les cultures saisonnières.

Découpez un trou dans le carton pour faire passer la plante, et recouvrez le sol avec.

Il protège les racines de la plante du soleil et empêche l’évaporation de l’eau.

Il absorbe l’eau et la redistribue dès que la terre est sèche.

Un bon moyen d’économiser les arrosages d’au moins 50%.

Comme le carton est biodégradable, il a une durée de vie assez courte (environ 10 à 12 mois), ensuite il faudra le changer.

Vous trouvez que le carton n’est pas trop déco ?

Recouvrez-le tout simplement de pommes de pin, d’herbe coupée ou d’écorces de pin pour que ça soit plus joli.

8. Mettez de la paille à l’ancienne

Mettez de la paille à l’ancienne

Eh oui, le nom “paillage” vient de là ! Dans l’ancien temps, on répandait simplement une épaisse couche de paille sur les cultures pour les protéger.

Le plus simple est de trouver de la paille en bottes, car c’est plus facile à transporter jusqu’à la maison.

Les agriculteurs pourront vous en vendre, ou vous donner les restes inutilisables de la saison précédente.

La paille garde la fraîcheur et l’humidité de la terre, on réduit donc les arrosages en période de forte chaleur.

Pour réduire un peu les grosses tiges, on peut les passer à la tondeuse : ça s’éparpille mieux ensuite.

Comment faire ? Mettez la paille sur votre pelouse fraîchement tondue de près.

Passez la tondeuse sur la paille et récoltez le résultat broyé dans le bac de ramassage.

Vous pouvez maintenant étaler tout ça directement aux pieds de vos fruits et légumes en pots ou en pleine terre ou encore au pied de la haie.

9. Utilisez vos propres végétaux pour couvrir le sol

Utilisez vos propres végétaux pour couvrir le sol

On peut pailler son jardin avec ses propres végétaux que l’on fait sécher. Pour cela, rien de plus simple !

Quand vous taillez vos plantes, faites les sécher et couvrez ensuite les sols avec.

Parfait quand vous coupez les haies, les feuilles de rhubarbe ou quand vous ramassez les feuilles mortes et le gazon coupé.

En protégeant les sols ainsi non seulement vous faites des économies financières car vous n’achetez rien, mais vous faites aussi des économies d’eau !

En effet, les arrosages sont espacés de plusieurs jours par rapport à d’habitude.

Voir aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ne manquez pas