dimanche, septembre 26, 2021

Combien de jours pour un décès d’un parent ?

Lorsqu’on perd l’un de nos parents, il est nécessaire d’avoir la possibilité de pouvoir assister à la cérémonie funéraire pour pouvoir  dire un dernier mot “au revoir” à son  cher parent. D’ailleurs, c’est souvent la principale étape de la procédure de deuil. Cependant, avoir l’autorisation pour la prise d’un congé reste toujours le problème posé. 

Alors, combien de jours pour un décès d’un parent ?

Décès d’un parent: que dit la loi ?  

Un événement de décès de l’un de ses parents  est une évidence prise en considération par la loi bénéficiant ainsi le droit à chaque employé de prendre des jours de congé et de pouvoir s’absenter de son boulot dans l’objectif d’aller se recueillir et rendre l’hommage à son cher parent.

La loi offre le droit à chacun des employés de ne pas assister pendant leurs heures de travail juste après un événement malheureux de décès de l’un  de ses membres de famille et particulièrement les parents. Les jours de ce congé sont payés au même titre qu’un congé normal, comme s’ils ont été assistés, et ne sont soumis à aucune condition d’ancienneté.

Nombre de jours de congé pour le décès d’un parent

Suite à un événement de l’un de ses parents ou des parents de son conjoint, chaque salarié a le droit de bénéficier de quelques jours de repos ou de congé.

  • Un seul jour de congé pour le décès de la mère ou du père.
  • Un seul jour de congé pour le décès de la mère ou du père du conjoint.

Les jours de congé cité précédemment présentent le nombre de jours de congé d’ordre public. En aucun cas, l’employé ne peut en être privé. Néanmoins, il est possible d’ajouter quelques jours à ce nombre de jours de congé déjà fixé, grâce à un accord avec son entreprise au sein du quelle on travaille ou bien par convention collective. Toutefois, les jours de congé sont principalement calculés en tenant en considération les jours ouvrables.

Démarche pour bénéficier de congé décès d’un parent

Dans l’objectif de bénéficier des jours de congé de décès de l’un des parents, il convient de fournir à son employeur le certificat de décès inclue dans son dossier de demande de congé.

Les jours de congé décès d’un de ses parents sont un minimum légal, on pourra également discuter avec son employeur pour profiter des jours complémentaires, en cas on ressent le besoin de bénéficier d’une pause dans son activité professionnelle.

Pourtant la loi opère une hiérarchisation dans le nombre de jours de congé minimal auxquels on a le droit en cas de décès de l’un des membres de sa famille, en particulier l’un des parents, il faut savoir pour autant qu’il n’est pas convenable de réaliser une telle différenciation, car chaque malheur est singulier.  C’est pour cette raison, il est conseillé de bien se renseigner afin de mieux comprendre les étapes du deuil et la démarche de la demande de congé.

Voir aussi

Ne manquez pas