lundi, décembre 5, 2022

Comment restaurer une voiture ancienne ?

restaurer-ancienne

Vous souhaitez redonner vie à votre voiture ancienne ? Vous voulez que votre véhicule retrouve sa beauté d’antan ? Bonne nouvelle ! Il vous est possible de restaurer vous-même votre voiture ancienne. La restauration d’une voiture ancienne représente un projet de grande envergure. Cela nécessite beaucoup de temps et de travail, sans parler de votre investissement financier.

Si certains amateurs de voiture se lancent dans un tel projet dans un but purement lucratif, d’autres le font pour le plaisir. Dans tous les cas, vous devez adopter les bonnes pratiques et les bonnes approches pour mener à bien votre projet. On en parle justement dans cet article ! Retrouvez-y nos conseils d’expert pour restaurer une voiture ancienne.

Changez le compteur de vitesse pour restaurer une voiture ancienne dans les règles de l’art

Vous voulez rouler à nouveau au volant de votre voiture ancienne ? Les travaux de restauration porteront nécessairement sur le changement du compteur de vitesse. Étant donné que le but est de redonner vie à votre véhicule sans pour autant dépenser des sommes faramineuses, orientez votre choix vers un compteur d’occasion de qualité et en parfait état.

Quelle est l’utilité d’un compteur de vitesse ?

Placé sur le tableau de bord, le compteur de vitesse figure parmi ces éléments mécaniques qui vous permettent de rouler en toute sécurité. Aussi connu sous le nom d’indicateur de vitesse, il assure une fonction bien précise : indiquer la vitesse de déplacement instantanée de votre véhicule. Ainsi, vous pourrez non seulement contrôler l’allure de votre voiture, mais aussi respecter les limitations de vitesse imposées par le Code de la route ou encore par les différentes signalisations.

Gradués en km par heure, les compteurs de vitesse d’aujourd’hui fonctionnent :

  • soit via des capteurs analogiques,
  • soit sur la boîte de vitesse ;
  • soit sur les roues.

Dans le cas où vous opteriez pour un compteur de vitesse d’occasion, il faudra tenir compte des caractéristiques techniques de votre véhicule afin de bien orienter votre choix. N’oubliez pas que votre confort de conduite et votre sécurité (ainsi que celle de vos passagers) en dépendent grandement.

visuel-comment-restaurer-une-voiture-ancienne

Où acheter des compteurs de vitesse d’occasion ?

Comme pour tout achat, deux solutions s’offrent à vous :

  • l’achat auprès d’une boutique physique,
  • l’achat en ligne.

La première alternative vous donne l’occasion de voir le produit et d’évaluer sa qualité. N’oubliez pas qu’il s’agit d’une pièce auto d’occasion. L’achat en ligne en revanche se présente comme une solution à la fois pratique et économique. Pratique, car vous n’aurez pas à bouger de chez vous pour passer commande. Mieux encore, on vous livre votre compteur de vitesse d’occasion à domicile dans les plus brefs délais. Économique, car vous gagnerez du temps. Dans la plupart des cas, vous acquerrez même des compteurs d’occasion pas chers.

Dans les deux cas, l’idéal est de vous adresser à une boutique de pièces détachées. Plus exactement, ciblez des enseignes ou des établissements spécialisés dans la vente de pièces détachées d’occasion. Ainsi, vous aurez plus de chance de trouver les modèles, les marques et les références de compteur de vitesse que vous recherchez.

Note importante : pour restaurer une voiture ancienne en bonne et due forme, vous devez vous assurer que tous les modèles de remplacement sont compatibles avec le véhicule. Et le compteur de vitesse ne fait pas exception.

Quels sont les différents types de compteurs de vitesse d’occasion ?

Pour s’adapter à tous les modèles de véhicule, les indicateurs de vitesse d’occasion se déclinent sous différents types. Selon l’affichage, on distingue essentiellement 3 types de compteurs de vitesse :

  • le compteur de vitesse rond à aiguille,
  • le compteur de vitesse linéaire à aiguille,
  • le compteur de vitesse numérique.

Pour être sûr de faire le bon choix, déterminez le modèle compatible avec votre voiture ancienne. En cas de doute, n’hésitez surtout pas à demander l’avis d’un garagiste ou d’un mécanicien professionnel.

Comment remplacer un compteur de vitesse ?

Puisqu’il s’agit d’une voiture ancienne, il faudra redoubler de vigilance lors du remplacement de votre compteur de vitesse. Cette opération est généralement à la portée de tous. Autrement dit, vous pouvez changer vous-même votre compteur de vitesse. L’astuce est de procéder par étape.

Première chose à faire : retirer l’ancien compteur de vitesse. Pour ce faire, vous devez :

  • retirer le câble négatif de la batterie,
  • retirer les vis et le groupe d’instruments,
  • décrocher tous les connecteurs du tableau de bord,
  • retirer entièrement le tableau de bord,
  • retirer le couvercle en plastique du cluster afin d’accéder au compteur de vitesse.

Ceci étant fait, vous pourrez retirer l’ancien compteur de vitesse en toute sécurité. La prochaine étape consiste à installer le nouveau compteur de vitesse en procédant de la même manière, mais en sens inverse. En d’autres termes, il faut replacer le couvercle et le tableau de bord. Vous devrez aussi rebrancher le câble négatif de votre batterie auto.

Conseil : veillez à bien serrer les boulons qui maintiennent le compteur de vitesse. Il est aussi important de tester votre équipement pour être sûr qu’il fonctionne correctement.

Procurez-vous les bons outils et les bons équipements pour mener à bien votre projet de restauration de voiture ancienne

Bien que cruciales, les connaissances techniques ne suffisent pas pour mener à bien un projet de restauration de voiture ancienne. En effet, vous aurez aussi besoin d’un matériel adapté pour franchir facilement chaque étape. Ce point s’avère essentiel, surtout si vous comptez assurer vous-même tous les travaux de restauration.

Le but est de vous procurer une boîte à outils complète. Certes, cela nécessite un investissement plus ou moins important, mais c’est le prix à payer pour restaurer votre voiture ancienne dans les règles de l’art. L’utilisation de bons outils vous permet en même temps de travailler aisément et d’obtenir un résultat à la hauteur de vos exigences.

Les outils de base à avoir absolument pour restaurer une voiture ancienne

D’ores et déjà, sachez une chose : les besoins matériels varient d’un automobiliste à un autre. Ils tiennent également compte du type de travaux que vous souhaitez faire. Néanmoins, on retrouve généralement les accessoires suivants dans une boîte à outils de base :

  • des clés (clés dynamométriques, clés à molette, clés ouvertes, clés hexagonales…),
  • une brosse métallique,
  • des pinces,
  • des tournevis,
  • des coupe-fils,
  • un testeur de circuit,
  • un cric.

Les autres outils indispensables pour restaurer une voiture ancienne

Pour garantir votre sécurité, vous aurez besoin de certains équipements. À moins d’en avoir déjà, il faudra inclure ces outils dans votre liste d’achats :

  • un extincteur d’incendie,
  • des gants,
  • des accessoires de protection pour les yeux.

Parce qu’il y va de votre sécurité, privilégiez des équipements conformes aux normes en vigueur. Pour certaines tâches, il vous faudra également des outils spécifiques. Pour dilater les écrous grippés, vous aurez par exemple besoin d’un chalumeau. Aussi, un extracteur vous sera d’une grande utilité pour tirer facilement sur les poulies ou encore les moyeux. Dans certains cas, vous aurez même besoin d’outils de sertissage et de chandelles. Ces dernières s’avèrent très pratiques pour surélever une voiture et travailler en dessous.

Où trouver les bons outils pour restaurer une voiture ancienne ?

Comme pour les compteurs de vitesse d’occasion, l’idéal est de vous procurer vos outils auprès d’une boutique spécialisée (physique ou en ligne). Ce genre d’établissement travaille avec des professionnels à même de vous guider et de vous conseiller dans votre choix. Vous aurez également la garantie d’acquérir des outils parfaitement adaptés à vos besoins.

Réparation de la peinture et de la carrosserie

La remise en état de la carrosserie constitue indéniablement la tâche la plus lourde dans un projet de restauration de voiture ancienne. Pour certains amateurs, elle représente un défi à part entière. Le fait est qu’il faut considérer de nombreux points afin de réussir cette étape avec brio.

En règle générale, la remise en état d’une carrosserie passe par deux procédés bien distincts :

  • la rénovation de la peinture,
  • la réparation de la carrosserie.
Réparation de la peinture et de la carrosserie

La rénovation de la peinture

Au fil des années, la carrosserie de votre voiture succombe aux méfaits des éclaboussures, de la pollution, des aléas climatiques et d’autres agressions extérieures. Pour lui redonner son éclat d’antan, la meilleure solution est de lui offrir un coup de brillance et de neuf. Autrement dit, il faudra rénover la peinture.

Pour obtenir un résultat impeccable, vous devez procéder par étape. La première consiste à nettoyer la carrosserie de votre voiture. Vous pouvez éventuellement la décontaminer en utilisant un polish. Pensez également à la laver en profondeur. Pour le rinçage, un chiffon microfibre fera très bien l’affaire. N’hésitez pas non plus à utiliser de la pâte d’argile pour éliminer définitivement les couches oxydées.

Prochaine étape : le lustrage. Pour ce faire, vous aurez besoin d’un lustrant et d’un chiffon. Le lustrant permet non seulement de conditionner la peinture, mais aussi de rajeunir votre voiture. Une fois le lustrage terminé, appliquez de la cire sur votre carrosserie. Elle rajoutera de l’éclat à votre véhicule, tout en le protégeant pendant plusieurs années.

Remarque : dans le cas où vous souhaiteriez uniquement restaurer la peinture de votre voiture ancienne, deux solutions s’offrent à vous. D’une part, il y a le polissage chimique qui consiste à traiter la peinture avec des nettoyants chimiques. De l’autre, vous avez le polissage mécanique qui fait appel à des techniques de friction.

La réparation de la carrosserie

Lorsqu’on parle de réparation de carrosserie, on ne fait pas seulement allusion au traitement des bosses et des rayures. Cela inclut aussi le traitement de la corrosion. La rouille est d’ailleurs très fréquente sur des voitures anciennes, surtout si elle a été rangée au fond d’un jardin ou sous un arbre.

Il existe différentes manières de venir à bout de la corrosion sur une voiture ancienne. Vous pouvez par exemple vous servir d’un abrasif pour retirer la couche de rouille incrustée sur votre carrosserie. Pensez néanmoins à porter des équipements de protection adaptés afin de ne pas inhaler les particules de rouille.

Autre alternative : les solutions chimiques. Les plus courantes sont la méthode par électrolyse et les convertisseurs de rouille.

Astuce : pour préserver au mieux votre carrosserie, appliquez-y de la peinture antirouille. En plus de protéger votre voiture ancienne de la corrosion, elle lui confère une meilleure longévité.

La réparation de la carrosserie

Remplacez les pièces quand c’est nécessaire

Parfois, vous devez remplacer certaines pièces pour restaurer votre voiture ancienne. Pour déterminer si telle ou telle pièce doit être remplacée, vous devez cependant évaluer son état. Pour ce faire, deux possibilités s’offrent à vous :

  • soit vous faites l’évaluation vous-même (à condition de maîtriser parfaitement les rouages de la mécanique automobile),
  • soit vous faites appel à un mécanicien professionnel.

Le plus simple serait de procéder en deux étapes :

  • la partie mécanique (moteur, direction, amortisseur, phares, clignotants, train roulant…),
  • la partie esthétique (tableau de bord, chrome, sièges…).

Dès lors que vous constatez un dysfonctionnement ou des signes de défectuosité, l’idéal est de changer les pièces. Attention cependant ! Vous n’êtes pas obligé d’acheter des pièces neuves pour restaurer votre voiture ancienne. Vous pouvez très bien investir dans des pièces auto d’occasion, que ce soit pour la carrosserie, la sellerie, le moteur ou autre. Pensez simplement à vous adresser à une boutique spécialisée dans le domaine. En plus d’acquérir des pièces auto d’occasion fiables et de qualité, vous bénéficierez des conseils d’un expert.

Nos autres conseils pour restaurer une voiture ancienne

Sans une bonne approche, la restauration de votre auto ancienne peut vous prendre plusieurs mois. En effet, il ne suffit pas de procéder par étape pour être sûr d’obtenir un résultat à la hauteur de vos attentes. En amont, vous devez aussi penser à votre budget ainsi que l’aménagement de l’espace qui accueillera les travaux de restauration de votre ancienne voiture (à moins que vous ne décidiez de confier votre projet à un professionnel).

Enfin, et non des moindres, la restauration d’une voiture ancienne requiert du temps. Assurez-vous d’en avoir suffisamment afin de respecter les délais. Les plus méticuleux dresseront une liste des tâches à effectuer afin de progresser rapidement. Et si nécessaire, faites-vous accompagner par un spécialiste en la matière. Croyez-le, il sera toujours de bon conseil.

Voir aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ne manquez pas