Comment savoir si c’est mon joint de culasse qui est mort ?

Une des pires choses qui puissent arriver au moteur de votre véhicule, c’est un problème au joint de culasse. Les dégâts causés au moteur peuvent être irréversibles, et les coûts de réparations peuvent être très élevés. Voilà pourquoi il est absolument important de reconnaître rapidement les symptômes et d’aller en urgence chez un garagiste professionnel. Voici les indices qui peuvent laisser penser que le joint de culasse est mort.

Les indices qui peuvent indiquer que le joint de culasse est mort

Les symptômes qui indiquent que le joint de culasse est mort sont assez faciles à identifier. D’ailleurs, lorsque vous emmènerez votre véhicule chez un garagiste professionnel, il effectuera une série de gestes habituels pour déterminer s’il y’a bel et bien un problème dans cette partie du moteur. Voici les indices qui peuvent démontrer qu’il y’a un problème au niveau du joint de culasse :

• Présence d’huile dans le liquide de refroidissement : après avoir soulevé le capot, regardez à l’intérieur du vase d’expansion (le vase qui contient le liquide de refroidissement) : s’il y’a un mélange visqueux et bizarre, nul doute à avoir, de l’huile s’est mélangée à votre liquide de refroidissement. Ce mélange peut être fatal pour votre véhicule (ce mélange est nommé la mayonnaise), car il va encrasser le circuit de refroidissement.

• Fumée blanche qui sort du capot : lorsque vous démarrez votre voiture à froid, observez la fumée qui sort du pot d’échappement : si cette fumée est de couleur blanche, alors il y’a de grandes chances qu’il y’a un problème au niveau du joint de culasse.

• Surchauffe du moteur : en conduisant votre voiture, gardez toujours un œil sur l’indicateur de température présent sur votre tableau de bord. Si le niveau de température est anormalement élevé, alors vous pouvez suspecter un problème de joint de culasse.

Les autres symptômes qui montrent que le joint de culasse est mort

Les points expliqués ci-dessus sont parmi ceux qui montrent le plus fréquemment la présence d’un problème au niveau du joint de culasse. Mais d’autres éléments peuvent également vous amener à penser la présence de cette panne; ils sont plus subtils, mais en réunissant ces points aux points précédents, alors le diagnostic sera plus clair. Voici les autres éléments à inspecter :

Lire aussi  Quels sont les risques de rouler sans liquide de refroidissement ?

• Une surconsommation d’huile : en contrôlant votre niveau d’huile, si vous remarquez une baisse du niveau plus ou moins importante et sur un délai court, alors vous pouvez suspecter un problème au niveau du joint de culasse. Ce manque d’huile va causer une surchauffe du moteur et des problèmes mécaniques graves, allant jusqu’à la casse du moteur.

• Certains voyants s’illuminent sur votre tableau de bord : dans ce cas il faut cependant relativiser; il ne faut pas toujours penser à quelque chose de trop grave lorsque certains voyants s’illuminent, mais il ne faut pas non plus minimiser le problème. Si par exemple le voyant du niveau d’huile s’illumine, contrôlez le niveau d’huile du moteur. Selon la baisse du niveau et la fréquence de cette baisse, alors vous pouvez penser à différents problèmes, notamment un problème de joint de culasse.

Que faire en cas de problème de joint de culasse ?

Le plus important est d’éviter une casse du moteur. Dès que vous apercevez les premiers signes, vous devrez alors emmener votre voiture chez un garagiste professionnel en toute urgence. Ce dernier se chargera de réaliser une série de contrôles de manière méthodique, et en fonction du diagnostic, il pourra vous proposer les meilleures solutions. Le plus important est d’éviter de gros dégâts, mais en cas de casse du moteur, vous devrez vous attendre à le remplacer entièrement.


Explorer d'autres articles

Catégories Auto

Laisser un commentaire