samedi, novembre 26, 2022

Des métiers de la comptabilité attractifs et en évolution grâce aux outils numériques

Des métiers de la comptabilité attractifs et en évolution grâce aux outils numériques

Être comptable est un métier aux multiples avantages. Profils toujours très recherchés dans les annonces et les offres d’emploi, les postes liés à la comptabilité ont l’atout d’être des fonctions évolutives ouvrant à de nombreuses perspectives de progression.

Devenir comptable est ainsi un souhait commun pour de nombreuses personnes. Coup d’œil sur le cursus pour devenir comptable et sur les évolutions dans les activités de la comptabilité avec l’avènement du tout-numérique.

Quelles missions sont sous la responsabilité du comptable ?

L’ensemble des notions liées à la comptabilité est essentiel pour une activité indépendante et encore plus pour une entreprise du secteur privé. Le comptable et l’expert-comptable sont ainsi des personnes indispensables à toute organisation et dans toute activité dont le cœur de métier requiert la production de documents officiels nécessaires à différentes obligations administratives.

Pour le compte d’une entreprise, d’une association ou d’un prestataire indépendant par exemple, un comptable ou expert comptable peut réaliser des missions ou des tâches diverses et variées dont entre autres :

  • la création et la diffusion de publications officielles : la personne chargée de la comptabilité prend par exemple en charge le traitement des documents comptables nécessaires pour toute activité. Que ce soit une personne travaillant à son compte, une société ou une association, tous ont recours aux prestations d’un comptable pour la création d’un bilan ou des papiers indispensables pour les déclarations fiscales et sociales,
  • la gestion de la facturation : l’intégralité des procédures en lien avec les factures émises vers les clients ou reçues  des fournisseurs est également sous la responsabilité d’un comptable. Toutes activités confondues, une entreprise ou un prestataire travaillant de manière indépendante a besoin des services d’un comptable pour traiter l’ensemble de ses flux financiers,
  • devenir force de proposition concernant les activités de l’entreprise : grâce à ses diverses missions rattachées aux finances d’une société, le comptable ou l’expert-comptable a une fine connaissance de tous les tenants et aboutissants autour des activités. De cette grande maîtrise des informations autour de l’entreprise, le comptable est une personne privilégiée dont les conseils peuvent être précieux et stratégiques pour les prises de décisions. 

Les activités liées à la comptabilité tiennent ainsi une place d’importance dans la vie d’une société ou pour les professionnels indépendants. Le comptable ou l’expert comptable peut être un salarié interne qui fait partie de l’entreprise ou un consultant externe. 

Quel est le cursus pour devenir comptable ?     

Découvrir des exemples de CV comptable permet notamment de connaître le parcours suivi par les professionnels en comptabilité. Suivre un cursus en en gestion et en comptabilité est généralement nécessaire pour embrasser une carrière professionnelle de comptable ou d’expert comptable. En France, ce genre d’études permet aux futurs professionnels de prétendre à 3 types de diplômes : 

  • le diplôme de comptabilité et de gestion ou DCG : le premier palier des études de gestion et de comptabilité est sanctionné du diplôme DCG. Ce titre est l’équivalent d’une licence, il est donc acquis après 3 ans d’études. Le DCG est un diplôme permettant déjà d’être intégré sur le marché professionnel vers divers métiers liés à la gestion et la comptabilité. Un titulaire d’un diplôme DCG peut par exemple devenir comptable, trésorier, contrôleur de gestion ou responsable de la paie au sein d’une entreprise. Les profils destinés à suivre ce cursus sont les bacheliers titulaires d’un baccalauréat série STG, S ou ES. Selon les établissements supérieurs proposant cette formation, les personnes titulaires d’un BTS ou d’un DUT peuvent également poursuivre des études dans cette filière en vue de l’obtention d’un DCG. Au-delà de l’accès au monde professionnel, ce diplôme permet également aux titulaires d’ouvrir la voie à d’autres diplômes ;   
  • le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion ou DSCG : le DSCG est le second palier de diplôme récompensant les études en gestion et en comptabilité. Il correspond à un cursus de deux ans d’études après la réception du DCG et équivaut donc au niveau master. Etre titulaires d’un DSCG permet aux professionnels d’être missionnés sur des postes aux responsabilités élevées en entreprise. Parmi les fonctions dévolues aux personnes diplômées d’un DSCG, celles d’analyste financier, de directeur comptable et même d’expert-comptable sont à portée. Le diplôme DSCG permet par ailleurs d’accéder à un niveau supérieur d’études menant vers la carrière d’expert-comptable ;
  • le diplôme d’expert comptable ou DEC : pour devenir expert-comptable, suivre un cursus de 8 ans d’études après le baccalauréat est nécessaire. Le diplôme DEC s’obtient après la réalisation de 3 années d’études après le DSCG. Il permet d’accéder au plus haut niveau des postes de gestion et de comptabilité en entreprise ou dans un cabinet. A terme, suivant les expériences reçues et du cumul des années professionnelles, le titulaire d’un diplôme DEC peut évoluer de manière individuelle ou créer lui-même son cabinet.   

Les formations en gestion et comptabilité mènent ainsi à diverses carrières selon l’ambition des étudiants. Après seulement 3 ans de formation après le baccalauréat, un diplômé a la possibilité d’entamer une carrière professionnelle dans le domaine de la comptabilité. En fonction des projets et des souhaits des futurs comptables, ils peuvent également poursuivre leurs études jusqu’à 5 ans après le DCG pour devenir un expert-comptable. 

Numérique : quelles évolutions dans les métiers de la comptabilité ? 

Comme de nombreux autres cœurs de métier, ceux de la comptabilité et de la gestion sont aussi bouleversés grâce aux évolutions apportées par la nouvelle ère du numérique. Plusieurs domaines du métier de comptable connaissent ainsi des transformations, notamment : 

  • la facturation : l’automatisation des procédures est désormais de mise grâce à la puissance des outils numériques et de l’avancée de l’intelligence artificielle. Dans les précédentes décennies, l’usage était par exemple de procéder manuellement ou via des logiciels différents et indépendants pour la facturation. Les outils du moment proposent des fonctionnalités permettant désormais d’automatiser la production d’une facture à partir d’un devis, sans aucune intervention ;

la prospection : une transformation en profondeur des solutions digitales permet par ailleurs aux comptables actuels de tirer partie d’outils facilitant la prospection commerciale. Si les fichiers issus de tableurs ou de logiciels comptables étaient utilisés à cet effet il y a plusieurs années, les comptables ont aujourd’hui la possibilité d’accéder à de nombreuses solutions permettant de mettre en place rapidement des stratégies commerciales indispensables à la croissance d’une entreprise.

Voir aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ne manquez pas