19.8 C
Paris
vendredi, septembre 29, 2023

L’avenir incertain des stations de ski européennes face à la fonte des neiges

Date:

Plus de 90% des stations de ski européennes menacées par le manque de neige

Selon une nouvelle étude publiée dans Nature Climate Change, la quasi-totalité des stations de ski européennes est hautement menacée par la raréfaction de la neige causée par le réchauffement climatique. Cette étude, réalisée par des scientifiques travaillant pour Météo-France et l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, montre que si le niveau de réchauffement mondial atteint les +3°C par rapport à l’ère préindustrielle d’ici 2100, 91% des stations auront un « risque très élevé » de manquer de neige, mettant ainsi en péril leur activité. Samuel Morin, chercheur à Météo-France et au CNRS, et coauteur de l’étude, souligne que « le changement climatique futur va dégrader les conditions d’enneigement des stations de ski dans toutes les régions montagneuses d’Europe ».

Les conséquences économiques et environnementales

Cette situation inquiète tant le ski est un élément clé de l’économie des régions montagneuses. En France par exemple, le gouvernement estime que 120 000 emplois dépendent de la pratique des sports d’hiver en montagne. L’étude précise que malgré l’utilisation de l’enneigement artificiel pour compenser la baisse de neige naturelle, 57% des stations européennes resteraient hautement menacées. En France, où plus de 150 stations ont déjà fermé leurs portes, 93% des stations des Alpes et 98% de celles dans les Pyrénées sont en péril avec un réchauffement climatique de +3°C. Par contre, une réduction significative des émissions de gaz à effet de serre permettrait de diminuer le risque de faible enneigement pour le tourisme du ski, ainsi que la demande en eau et électricité nécessaires à la production de neige artificielle.

Une solution possible : maintenir le réchauffement climatique en dessous de +1,5°C

L’étude souligne que si le réchauffement climatique était limité à moins de +1,5°C, seulement 4% des stations situées dans les Alpes françaises seraient menacées d’un manque critique d’enneigement, même sans production de neige artificielle. Ainsi, une réduction rapide des émissions de gaz à effet de serre serait essentielle pour préserver l’activité des stations de ski et éviter des conséquences économiques et environnementales importantes.

En conclusion, cette étude met en évidence le risque très élevé de manque de neige dans les stations de ski européennes en raison du réchauffement climatique. Des mesures urgentes doivent être prises pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et maintenir le réchauffement climatique en dessous de +1,5°C afin de préserver cette activité économiquement et socialement importante pour les régions montagneuses.

Sur le meme sujet

La Méditerranée : témoin du changement climatique global

La Méditerranée, un témoin du changement climatique mondial Le climatologue...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici