AccueilAnimauxLe Takahé du Sud : Découvrez l'oiseau perdu de la Nouvelle-Zélande !

Le Takahé du Sud : Découvrez l’oiseau perdu de la Nouvelle-Zélande !

« `html
Takahé du sud, oiseau préhistorique originaire de Nouvelle-Zélande !

Crédit photo : California Academy of Sciences

Jadis considéré comme disparu à l’état sauvage, le takahé du sud, cet oiseau unique natif de Nouvelle-Zélande, a connu une fabuleuse résurrection. Grâce à un programme de conservation méticuleux, il figure désormais parmi les espèces animales les plus rares au monde qui ont pu être réintroduites avec succès. Bénéficiant d’un tempérament peu timide, cet oiseau préhistorique ne manque pas de s’approcher des humains avec curiosité. Découvrons ensemble le parcours fascinant du takahé du sud, un oiseau qui préfère la course au vol.

Identification du Takahé du Sud

Le takahé du sud (Porphyrio hochstetteri), également appelé talève takahé ou encore poule d’eau néo-zélandaise, se révèle être un oiseau particulier endémique à l’archipel sud de la Nouvelle-Zélande. Faisant partie de la famille des rallidés comme les foulques et les gallinules, cet ancêtre des poules d’eau tient son nom de Ferdinand von Hochstetter, un éminent géologue autrichien. Autrefois confondu avec son cousin du nord (Porphyrio mantelli), aujourd’hui disparu, le takahé du sud peut espérer une longévité allant jusqu’à deux décennies.

- Advertisement -

La quasi extinction du Takahé du Sud

Le takahé du sud, vestige du Pléistocène vieux de millions d’années, avait été hâtivement déclaré éteint en 1898. Les responsabilités de ce constat alarmant pèsent sur la chasse intensive, la diminution de son habitat et l’introduction invasive de prédateurs tels que rats, chats, hermines et furets par les colons européens. Son incapacité à voler a rendu cet oiseau encore plus vulnérable aux dangers introduits par l’homme, conséquence d’une évolution isolée de mammifères terrestres prédateurs.

Voir aussi  Élever des Moutons Suffolks : Que Doit-on Savoir ?

Le Retour Inattendu du Takahé

C’est en 1947 qu’une expédition menée par Geoffroy Orbell dans une région reculée du Fiordland a permis de redécouvrir les takahés, croyant repérer des signes de leur présence. Cette trouvaille entraîna la mise en place d’une réserve naturelle de 500 km2 au sein des montagnes Murchison, visant à la renaissance de l’espèce. Bien que leur nombre avoisinait les 300 individus à l’époque, l’arrivée du cerf européen et de l’hermine halva drastiquement leur population au cours des décennies suivantes.

À la Rencontre du Takahé du Sud

Le takahé du sud se classe parmi les plus grands des râles existants avec une stature imposante allant jusqu’à 60 cm pour un poids de 3 kg. La couleur prédominante de cet oiseau est un mélange de bleu-pourpre, vert olive et de blanc sous les plumes caudales. Présentant un bec rouge et des pattes assorties, il ne fait aucune distinction de plumage entre mâle et femelle, tandis que leurs poussins arborent un plumage brun-gris.

Comportements et Traits de Caractère

Ne pouvant s’envoler, le takahé du sud privilégie la course rapide pour échapper aux dangers. Bien qu’à l’état sauvage l’espèce se montre méfiante, celle résidant dans les réserves naturelles se familiarise avec l’homme et peut s’approcher sans crainte. Manifestant un caractère territorial une fois en couple, ces oiseaux s’investissent dans une parade intimidante, notamment lors de la période de reproduction.

Régime Alimentaire du Takahé

Herbivore, le takahé du sud utilise son robuste bec pour déchiqueter et consommer la base des végétaux qu’il privilégie, comme les scirpes. En hiver, il peut agrémenter son alimentation d’insectes et petits vertébrés pour compléter son régime à base d’herbes.

Voir aussi  Poule et Lait: Un Duo Surprenant? Découvrez le Secret du Lait de Poule!

Reproduction du Takahé du Sud

Le rituel des takahés du sud pendant la saison de reproduction se caractérise par des gestes tendres, tels les coups de bec affectueux et le frottement des plumes. Plat et épais, le nid se construit sur la base de tiges d’herbes par les deux partenaires. La période d’incubation, d’un mois environ, conduit à la naissance de poussins nidifuges qui resteront dépendants durant quatre mois.

Observation du Takahé en Nouvelle-Zélande

La population actuelle de takahés se concentre principalement dans les montagnes Murchison du Fiordland, et plusieurs sanctuaires ont été mis en place pour faciliter leur protection. Ces habitats, bien qu’originellement forestiers, sont maintenant des prairies alpines et des zones buissonnantes subalpines.

Situation Actuelle et Conservation

Le programme de protection Takahé Recovery Programme s’efforce d’augmenter la population de takahés à travers des mesures telles que la reproduction contrôlée, la réintroduction dans des habitats sécurisés et la régulation des espèces prédatrices. Les efforts accrus ont mené à une croissance annuelle de 8% de la population, affichant aujourd’hui un recensement d’environ 500 individus, un chiffre encourageant pour la pérennité de l’espèce.

« `

Les plus lus