14.4 C
Paris
vendredi, septembre 22, 2023

Munitions à l’uranium appauvri : Washington s’apprête à soutenir Kiev dans la guerre en Ukraine

Date:

Guerre en Ukraine: Les munitions à l’uranium appauvri fournies par Washington à Kiev suscitent la controverse

Washington s’apprête à livrer des munitions à l’uranium appauvri à l’Ukraine dans le cadre de son soutien à la contre-offensive menée par le pays. Cette aide suscite de vives réactions, tant au niveau international qu’en Russie. Voici un aperçu des questions entourant ces munitions controversées.

Qu’est-ce que sont ces armes à l’uranium appauvri ?

Les munitions à l’uranium appauvri sont des sous-produits de l’enrichissement du combustible nucléaire utilisé dans les centrales nucléaires. Elles sont environ 60% moins radioactives que l’uranium naturel. Ces munitions ont la capacité de percer les blindages des véhicules grâce à leur densité extrême, qui est 1,7 fois supérieure à celle du plomb. Elles sont largement utilisées pour leur effet de perforation dans les conflits internationaux.

Pourquoi les Etats-Unis veulent-ils fournir ces armes à l’Ukraine ?

Les Etats-Unis ne sont pas les premiers à proposer ces munitions à l’Ukraine, puisque le Royaume-Uni avait déjà promis de les fournir. Les deux pays justifient cette aide en se basant sur l’importance des blindés dans les combats opposant les armées russe et ukrainienne. En effet, ces munitions sont particulièrement efficaces pour détruire les chars et les véhicules blindés modernes.

Ces armes ont-elles déjà été utilisées dans d’autres conflits ?

Les munitions à l’uranium appauvri ne sont pas interdites par le droit international et ont déjà été utilisées lors de nombreux conflits, notamment lors des guerres du Golfe en 1991 et 2003, ainsi que dans le conflit en ex-Yougoslavie dans les années 1990. Le Pentagone a également admis en avoir utilisé lors d’opérations contre le groupe Etat islamique en Syrie en 2015.

Pourquoi leur utilisation est-elle controversée ?

La livraison de ces munitions à l’Ukraine a été vivement critiquée par la Russie, qui la qualifie d' »inhumaine » et d' »effets indiscriminés ». Moscou estime que l’utilisation de ces armes a entraîné une augmentation des cas de cancer, et met en garde contre les dangers potentiels pour les générations futures. D’autres voix se sont également élevées contre l’utilisation de ces munitions en raison des risques pour la santé des soldats et des populations exposées à l’uranium appauvri. Toutefois, l’impact réel sur la santé reste difficile à prouver, bien que des études aient montré un petit risque de cancérogénèse et de problèmes rénaux liés à l’inhalation ou à l’ingestion de ces munitions.

En livrant ces munitions à l’Ukraine, les Etats-Unis continuent de diviser les opinions, avec des arguments en faveur de leur efficacité militaire mais également de leur impact nocif sur la santé et l’environnement. Le débat autour de l’utilisation de ces armes à l’uranium appauvri ne semble pas prêt de se calmer.

Sur le meme sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici