19.2 C
Paris
lundi, octobre 2, 2023

Nîmes en proie à une recrudescence de fusillades avec des victimes innocentes

Date:

Les fusillades se multiplient à Nîmes

Depuis quelques jours, la ville de Nîmes est le théâtre de plusieurs fusillades. Un responsable du syndicat de police Unité SGP-FO souligne que non seulement les fusillades se multiplient, mais également les victimes collatérales.

Les trafiquants et les ZUP visés

Le responsable syndical insiste sur la nécessité d’un nouveau plan d’urbanisation pour se débarrasser des trafiquants. Selon lui, les trafiquants tentent de régler des comptes ou d’intimider les quartiers sensibles en utilisant des armes de guerre. Il compare cette situation avec celle « au temps de la French Connection » où seuls les parrains étaient visés, sans faire de victimes collatérales.

Une situation qui n’est pas nouvelle

Le responsable syndical souligne que les règlements de comptes ne sont pas nouveaux à Nîmes. Il affirme qu’il y a eu plusieurs tentatives depuis le vendredi soir, rendant le week-end très tendu. Il mentionne également d’autres villes, comme Marseille et Avignon, où les trafiquants sont présents.

Un renforcement des forces de l’ordre

Pour lutter contre le trafic de drogues, la brigade de CRS 8, spécialisée dans les violences urbaines, sera déployée à Nîmes dès mardi. Cependant, le maire de la ville s’inquiète du caractère éphémère de ces renforts. Le responsable syndical souligne également que la présence des CRS dans les quartiers sensibles n’est pas la solution durable pour éradiquer le trafic.

Un plan d’urbanisation nécessaire

Le responsable syndical insiste sur la nécessité d’un plan d’urbanisation pour faire disparaître les Zones à Urbaniser en Priorité (ZUP) de la ville. Selon lui, en 2023, ces zones ne devraient plus exister. Il estime que la présence des CRS ne suffit pas à résoudre le problème du trafic de drogues, il faut également prendre des mesures structurelles pour s’attaquer aux causes profondes du trafic.

En conclusion, la multiplication des fusillades à Nîmes souligne la nécessité d’agir pour mettre fin au trafic de drogues. Le renforcement des forces de l’ordre est une première étape, mais il est également important de mettre en place un plan d’urbanisation pour éradiquer les zones sensibles et ainsi lutter efficacement contre le trafic.

Sur le meme sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici