mercredi, octobre 5, 2022

Que regarder en premier en souscrivant à une assurance habitation ?

assurance habitation

Dans sa vie, tout citoyen est contraint à souscrire à différentes polices d’assurances en guise de protection contre les aléas de la vie. L’assurance habitation est, à ce stade, l’une des plus indispensables de la vie de tous les jours. Elle représente une protection contre les sinistres liés au logement et au patrimoine immobilier. 

Les assureurs proposent plusieurs types de contrats pour l’habitation, dont principalement l’assurance multirisque habitation. Mais le choix du contrat idéal est tributaire de plusieurs facteurs. Alors, quels éléments regarder en premier lorsqu’on prend une assurance habitation ? Comment faire son choix ? Réponses dans l’article suivant.

L’assurance habitation en bref

Par définition, l’assurance habitation est une assurance qui couvre le patrimoine familial de l’assuré. Elle protège contre les dégâts qui peuvent affecter un bien immobilier et son mobilier. Étant la variété de formules proposées par les assureurs, l’assurance multirisque habitation (MRH) est celle qui couvre au mieux le patrimoine familial. Elle protège contre tous les sinistres qui peuvent survenir dans une habitation y compris la responsabilité civile de l’assuré, sa vie privée et celle des membres de son foyer.  

La MRH inclut les biens immobiliers à destination de l’habitation, les dépendances, les vérandas, les garages, les clôtures, les caves et la quote-part des parties communes.  Elle couvre l’assuré lors de l’avènement d’un incendie, une tempête, un gel des égouts, un vol, un dégât des eaux, un vandalisme ou une catastrophe naturelle. La souscription à une MRH permet d’indemniser également les voisins et les tierces personnes victimes d’un dommage qui engage la responsabilité de l’assuré. 

Quand souscrire à une assurance habitation ?

Tout locataire d’un bien immobilier à usage d’habitation (maison ou appartement) se doit d’avoir une assurance habitation. Cette obligation convient autant aux biens vides qu’aux biens meublés. 

Les locataires en copropriété sont également obligés d’avoir une assurance habitation, mais qui se limite uniquement à la garantie de la responsabilité civile afin d’indemniser les voisins et les autres copropriétaires lorsqu’un sinistre a lieu. 

La souscription à une assurance habitation se fait habituellement à chaque fois où on loue ou on achète un logement. Ainsi, et avant d’y poser ses valises, il faut souscrire à une police d’assurance. Pour les personnes qui sont déjà locataires d’un bien immobilier, il est tout de même conseillé de faire le point sur leur contrat tous les ans. 

Que regarder en premier lors de la souscription à une assurance habitation ?

Le choix d’une assurance habitation ne doit, en aucun cas, se faire uniquement par référence au montant de la prime à payer. Avant de signer son contrat, l’assuré doit rester vigilant à bon nombre de points parmi lesquels :

Les franchises 

Dans le jargon de l’assurance, on parle de franchise pour désigner la part restante – après le règlement par l’assurance – que l’assuré doit couvrir en cas de paiement d’un sinistre. Ce montant impacte directement le budget de l’assuré, d’où l’importance d’y accorder de l’attention. 

Les plafonds de garantie 

C’est le montant maximal, mentionné dans le contrat, que l’assurance va indemniser lors d’un sinistre. Plus le plafond est élevé, moins l’assuré doit payer en termes de franchises. 

Les garanties stipulées dans le contrat

Comme mentionné précédemment, il existe plusieurs types de contrats d’assurance habitation. La différence se fait au niveau des garanties incluses et non incluses. Si l’assurance multirisque habitation (MRH) inclut tous les dégâts possibles liés à un logement, certains contrats n’incluent par exemple pas le vol, le bris de glace ou les dégâts des eaux. 

Les clauses d’exclusion de garantie

Comme son nom l’indique, les exclusions désignent les cas pour lesquels l’assuré ne sera pas pris en charge, ni indemnisé par son assurance. 

Astuce : Il faut faire attention en paraphant le contrat d’assurance habitation, car ces clauses sont souvent mentionnées en caractères minuscules et laissées en bas de page. Certaines compagnies n’hésitent pas à utiliser des termes assez compliqués que seuls les juristes comprennent pour dissuader les assurés à faire des remarques concernant les exclusions de garantie. 

La valeur d’indemnisation 

Avec le temps, tout bien immobilier commence à perdre de la valeur. En souscrivant à une assurance habitation, il est important de vérifier la valeur d’indemnisation pour comprendre si l’assurance couvre la valeur du bien dans son état neuf ou dans son état actuel lors de l’avènement du sinistre (valeur déduite). 

Autres éléments à prendre en compte 

Si la vérification des points ci haut cités est essentielle pour éviter de se faire piéger, on doit faire attention à d’autres éléments factuels pour réussir son choix d’assurance habitation. Parmi ces points, on note les délais d’attente entre le moment de la souscription et l’entrée en vigueur du contrat d’assurance. Ce détail peut sembler anodin, mais il peut finir par coûter cher si un sinistre a lieu durant ce délai. 

Il est également nécessaire de faire ses calculs avant de souscrire à l’assurance habitation. Il s’agit d’évaluer la taille et le nombre des pièces du logement et la valeur totale des biens à garantir. Tous ces paramètres entrent en jeu lors de la détermination du montant de la prime d’assurance à payer et des plafonds de garantie à en tirer. 

Finalement, il est important de bien scruter le contrat d’assurance habitation pour vérifier l’existence de certaines garanties comme l’indemnisation des frais de recherche de fuite d’eau ou les clauses d’inoccupation lors de longues absences. De nombreux assurés se font surprendre par la non existence de ces détails dans leurs garanties et se voient, alors, dans l’obligation de couvrir ces frais de leur propre poche.

Voir aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ne manquez pas