AccueilAstucesVrai miel et faux miel : comment faire la différence entre les deux ?

Vrai miel et faux miel : comment faire la différence entre les deux ?

La qualité du miel est mise en danger par l’ajout de sirop de glucose. Ce produit naturel exceptionnel est pris d’assaut par les industriels, qui altèrent près de la moitié des miels importés dans l’Union Européenne.

Pour débusquer les fraudes, voici quelques astuces : le vrai miel se reconnaît à sa couleur dorée, sa texture soyeuse et son goût délicatement sucré. Selon une enquête menée par la Commission Européenne et l’association « Un toit pour les abeilles », 46 % des échantillons de miel prélevés dans 16 États membres ne répondent pas aux critères de l’Union Européenne.

- Advertisement -

Cette situation affecte directement la qualité du miel consommé en France, où seulement 20 % du miel vendu est considéré comme « pur » ou « vrai ».

Le faux miel, qu’est-ce que c’est ?

distinguer-le-vrai-miel-du-faux-miel

Malgré les règles européennes strictes, aucun ingrédient n’est autorisé à être ajouté au miel, pas même du sucre, des additifs ou des arômes. Malheureusement, près de la moitié des miels importés ne respectent pas cette réglementation en incluant du sirop de glucose dans leur composition, ce qui revient à ajouter du sucre au miel.

Les industriels cherchent à augmenter leur marge bénéficiaire en proposant des miels coupés avec du sirop de riz, de blé ou de betterave, des additifs peu coûteux. En effet, selon l’association « Un toit pour les abeilles », le sirop de riz coûte environ 50 centimes le kilo, soit cinq fois moins cher que le miel pur importé.

Comment savoir s’il s’agit de faux miel ?

Il est difficile de distinguer un vrai miel d’un faux miel simplement en se basant sur le goût ou l’apparence visuelle. Pour éviter de se faire tromper, il est important de prendre en compte plusieurs éléments :

Voir aussi  Comment je fais fuir les mouches avec une astuce très simple

Le marketing : il existe de nombreuses stratégies pour tromper les consommateurs, telles que les labels bio, les cocardes bleues, blanches, rouges, ou encore les portraits d’apiculteurs sur les étiquettes qui vantent leur savoir-faire familial. Pour être sûr de ne pas acheter un produit frauduleux, il ne faut pas se fier uniquement aux étiquettes.

L’origine : la question de l’origine du miel est cruciale. Bien que l’Union européenne impose des règles strictes à ses apiculteurs, ce n’est pas le cas pour tous les pays auprès desquels nous importons notre miel (Ukraine, Brésil, Chine, etc.). Depuis 2021, les étiquettes des miels mélangés doivent obligatoirement indiquer la liste des pays d’origine du miel par ordre décroissant. Ainsi, si seulement 1 % de la composition du produit vendu est issue de miel français, il n’est plus possible de le placer en tête de liste pour tromper l’acheteur.

Le prix : le miel est un produit noble dont la production est coûteuse, d’autant plus que les abeilles sont en déclin. Rechercher une bonne affaire à tout prix risque donc de conduire à l’achat de produits de mauvaise qualité, le plus souvent trafiqués. Il est donc important de savoir que le miel a un coût et de ne pas chercher à tout prix la meilleure affaire.

Comment faire pour obtenir du vrai miel ?

Pour être certain d’acheter du miel de qualité, il est recommandé d’éviter le miel mélangé. En effet, cette méthode de production rend la traçabilité difficile et augmente sensiblement l’impact carbone du produit. En outre, les miels mélangés subissent une chauffe qui peut altérer leurs qualités gustatives.

Voir aussi  Le meilleur mug original pour soi

Pour privilégier la qualité et la provenance, il est préférable d’acheter son miel en circuit court, directement auprès d’un apiculteur local ou sur un marché.

Pour ceux qui souhaitent aller plus loin dans leur démarche, il est possible de parrainer une ruche sur le site de l’association Un toit pour les abeilles et de recevoir le miel de ses propres abeilles, favorisant ainsi le circuit court et soutenant l’activité d’un apiculteur ou d’une apicultrice.

Les plus lus