AccueilAnimauxComment optimiser la santé de vos poules avec des vitamines et minéraux...

Comment optimiser la santé de vos poules avec des vitamines et minéraux ?

Crédit : Le Mag des Animaux

Lors d’une balade en campagne, il n’est pas rare de croiser des poules picorant librement. Cette image peut laisser penser que ces volailles sont robustes et nécessitent peu de soins. C’est en partie vrai, mais cela ne signifie pas que vous pouvez les négliger si vous en possédez. Si vous attendez d’elles une production d’œufs, il est essentiel de veiller à leur alimentation et de leur fournir les vitamines et minéraux dont elles ont besoin. Cet article vous explique tout ce que vous devez savoir sur ces éléments essentiels au bien-être de vos poules.

L’importance des vitamines et minéraux pour les poules

Les vitamines sont des substances indispensables à l’organisme de la poule, mais que son corps ne peut pas produire en quantité suffisante. Elles sont nécessaires à certaines réactions chimiques dans le corps de la poule. Certaines ne peuvent jouer pleinement leur rôle que si des minéraux sont également présents en quantité suffisante.

- Advertisement -

Les sels minéraux sont également indispensables au bon fonctionnement des organismes vivants. Ils sont naturellement présents dans tous les aliments ainsi que dans l’eau minérale. On les distingue généralement en deux catégories : les macro-éléments et les oligo-éléments. Parmi les premiers, on trouve le calcium, le magnésium, le potassium, le sodium, le chlore, le phosphore et le soufre. Parmi la seconde catégorie, celle des oligo-éléments, on trouve le chrome, le fer, le fluor, l’iode, le sélénium, etc.

Les vitamines les plus importantes pour les poules sont la vitamine A, la vitamine D3 et la vitamine E.

Les besoins en vitamines et minéraux des poussins

L’alimentation des poussins est déterminante pour leur vie future : leur croissance, leur robustesse et leur taille adulte en dépendent. Ce n’est pas qu’une question de quantité, mais aussi de qualité. Les poussins ont besoin de nutriments essentiels pour que leur squelette se développe correctement et que leur métabolisme fonctionne bien. Les besoins en vitamines et minéraux varient légèrement de 0 à 6 semaines, puis de 6 à 12 semaines. Pour répondre à ces différents besoins, la nourriture industrielle présente l’avantage d’être formulée en conséquence.

Voir aussi  Que signifie vraiment l'expression 'Une poule n’y retrouverait pas ses poussins' ? Découvrez-le ici !

Les besoins en vitamines et minéraux des poules adultes

Une carence en vitamines et minéraux à l’âge adulte peut entraîner des problèmes d’os, de plumes et de développement musculaire. En général, comme la poule a achevé sa croissance, ce sont des problèmes réversibles. La production des œufs appelle des apports spécifiques puisque la coquille se compose de carbonate de calcium. Une carence en calcium est immédiatement visible : les coquilles minces ou déformées. Par ailleurs, des vitamines comme la vitamine A et la vitamine D jouent un rôle crucial dans la couleur et la texture du jaune.

Identifier une carence en vitamines et minéraux chez une poule

Le diagnostic précis d’une carence en vitamines et en minéraux chez une poule peut être complexe et l’expertise d’un vétérinaire spécialisé en aviculture peut se révéler utile. Cependant, il existe des signes qui peuvent indiquer que vos poules souffrent de carences nutritionnelles. Tout changement brusque dans le comportement de vos poules doit vous alerter. Une baisse soudaine de la production d’œufs, des plumes ternes ou abîmées ou encore une peau sèche constituent également des signes d’alerte.

Assurer un apport suffisant en vitamines et minéraux à vos poules

Une alimentation équilibrée et spécialement formulée pour les poules devrait fournir les vitamines et minéraux dont elles ont besoin. Tant qu’elles sont en bonne santé, sont actives et pleines de vitalité, que la ponte est régulière et que les œufs ont une belle apparence, c’est que vous faites ce qu’il faut. L’utilisation de nourriture préformulée et adaptée aux âges de la vie et aux situations rencontrées (croissance, ponte, mue, maladie) peut s’avérer coûteuse mais élimine le besoin de calculer et d’ajouter des suppléments. Il faut cependant rester attentif à la qualité : tous les aliments tout-prêts ne sont pas équivalents !

Voir aussi  Quels sont les secrets de l'alimentation d'un cheval ?

Les pierres à picorer sont des compléments intéressants dans la mesure où les poules vont satisfaire librement leurs besoins individuels. Leur instinct va les conduire à ajuster leur comportement alimentaire. La distribution de coquilles d’huîtres broyées va dans le même sens. Elles sont riches en calcium et autres minéraux et sont souvent utilisées pour compléter le régime des poules pondeuses. Les épluchures de légumes frais et autres peuvent constituer des apports complémentaires en vitamines et minéraux, mais ce sont des apports aléatoires qui ne peuvent en aucun cas remplacer l’alimentation de base.

Les plus lus