jeudi, décembre 8, 2022

Comment voyager responsable en France ?

responsable-voyager-comment

Nos conseils pour un voyage responsable en France

Être un voyageur responsable implique des choix et des actions de votre part. Cet article va vous aider à appliquer les règles régissant un voyage responsable.

Motivés par l’envie d’offrir un monde meilleur aux futures générations, de nombreux Français adoptent un mode de vie responsable. Ainsi, toutes leurs actions au quotidien répondent aux impératifs de cette nouvelle philosophie : leurs achats, leurs modes de consommation, leurs moyens de transport, les causes qu’ils défendent, etc. Concernant les déplacements, bon nombre d’entre eux ont définitivement remplacé leurs voitures par des vélos. Cependant, pour la plupart, ces véhicules à deux roues ne sont pratiques que pour les déplacements en villes et les courts trajets. Les voyages de centaines de kilomètres requièrent d’autres solutions permettant de se conformer à ce mode de vie responsable.

Les solutions de transport à privilégier pour voyager de manière responsable

Lorsque vous devez partir en voyage, de nombreuses solutions de transport s’offrent à vous : train, bus, voiture personnelle ou avion. Chacun de ces véhicules présente, certes, des avantages, mais les trains et les bus sont les plus recommandés. Il faut bien en prendre note avant d’organiser son voyage, puisque la solution de déplacement choisie conditionne en grande partie un voyage responsable. À titre d’exemple, avant de réserver à l’avance son trajet Paris Marseille, il convient de considérer les différentes options qui s’offrent à vous, et de choisir celle qui a le moins d’impact.

Quelles sont les options qui se présentent à vous ?

Il faut savoir qu’en France, le secteur de transport est le principal émetteur de gaz à effet de serre. À lui seul, il est le responsable des tiers des émissions de CO2 émis dans la couche d’ozone. Cette raison suffit pour prendre le temps de bien choisir ses moyens de déplacement. Découvrez une petite comparaison des impacts écologiques que génère chaque type de véhicule.

Le bus

Le bus est également un moyen de transport efficace pouvant aisément relier deux grandes villes telles que Paris et Marseille. Même si l’engin en tant que tel peut avoir une empreinte carbone assez importante, le fait qu’il puisse embarquer plusieurs passagers en un seul trajet allège son coût écologique. En effet, l’empreinte carbone d’un bus est évaluée en moyenne à 68 g par kilomètre par passager. Autrement dit, il ne génère qu’environ 52 kg de CO2 par passager lors d’un voyage de Paris à Marseille. Il existe par ailleurs certains bus qui usent de l’énergie naturelle telle que le gaz naturel afin de réduire davantage leur coût écologique.

Le train

L’émission de carbone des transports ferroviaires est de seulement 14 g par passager et par kilomètre, soit d’environ 9 kg pour un trajet Paris Marseille. Ceci s’explique tout simplement par le fait que le véhicule puisse contenir de nombreux voyageurs en un seul voyage. En effet, une ligne ferroviaire transporte autour de 50 000 personnes par heure contre 2500 seulement avec la voie routière. Le train transporte donc 20 fois plus de personnes par heure.

voyager responsable en France

Les avions

Les avions présentent un avantage très pratique, raison pour laquelle de nombreux voyageurs les privilégient. Mais lorsque l’on se réfère à leur empreinte carbone, certains vont probablement changer d’avis.

La quantité de carbone émise est estimée en moyenne à 285 g par kilomètre par passager. Les plus importantes émissions ont lieu durant le décollage et l’atterrissage de l’engin. Si l’on prend le cas d’un trajet Paris Marseille, l’empreinte carbone de chaque passager atteint presque 189 kg pour un trajet aller seul (sachant que la distance à vol d’oiseau des deux villes est d’environ 660 km). D’ailleurs, en plus du dioxyde de carbone, les avions émettent également d’autres types de gaz polluants et nocifs tels que : le dioxyde de soufre, le monoxyde de carbone et l’oxyde d’azote.

Les voitures

Les voitures restent encore le moyen de déplacement favori des Français, pourtant leur présence massive présente un réel danger pour notre planète. L’empreinte carbone de ces engins dépend du type de moteur. Pour les voitures à essence, l’émission de carbone est de 259 g par kilomètre. Un voyage de Paris à Marseille serait donc équivalent à plus de 200 kg de CO2 émis sachant que le trajet par route est d’environ 775 kilomètres.

Les voitures diesel consomment un peu moins, donc leur empreinte carbone est de 251 g par kilomètre, soit d’environ 195 kg de CO2 si l’on reste dans l’exemple des deux villes citées précédemment.

Il faut savoir que ces valeurs correspondent à un seul passager dans la voiture. Si le véhicule embarque plusieurs personnes en même temps, l’empreinte carbone de chacune d’elles se retrouve réduite. C’est d’ailleurs pour cela que le covoiturage reste la meilleure alternative après les trains et les bus si l’on souhaite voyager responsable.

Quel moyen de transport privilégier ?

Comme vous l’avez vu dans ces précédentes explications, le train est le moyen de transport le plus respectueux de l’environnement avec seulement 14 g de CO2 émis par passager par kilomètre. Il est jusqu’à 80 % moins polluant que les voitures. Après le train vient le bus, avec 68 g de CO2 émis par passager par kilomètre. Jusqu’ici, ces deux solutions restent les plus recommandées dans le cadre d’un voyage responsable.

Les voitures dégagent pour leur part jusqu’à 251 g par kilomètre par passager. Elles sont donc à éviter, d’autant plus que le nombre élevé de ces engins favorise davantage la pollution. Vous pouvez cependant opter pour le covoiturage, mais cette solution reste la troisième option après le bus et le train.

Au même titre que les voitures, les avions sont également à éviter dans la mesure du possible, car ils sont les plus polluants. Leur aspect de « transport en commun » ne résout en aucun cas leur empreinte carbone, car leur coût écologique durant un voyage atteint les 285 g de carbone par passager par kilomètre.

Les bus et les trains : des solutions plus économiques

Étant des transports en commun, les bus et les trains sont des solutions de transport économiques. Pour le cas du trajet de Paris à Marseille par exemple, le voyage en train peut coûter seulement 10 euros et varie en fonction de la date de réservation. Afin de profiter de cet avantage économique, évitez d’acheter votre billet au dernier moment. En effet, cela risquerait de vous coûter jusqu’à plus de 800 euros.

Le ticket de bus pour Marseille depuis Paris coûte également une dizaine d’euros. Comme le cas du train, il est recommandé de faire sa réservation bien à l’avance afin de bénéficier de cet avantage financier. Un ticket de bus acheté au dernier moment risque de grimper au-dessus des 400 euros.

Les bus et les trains des solutions plus économiques

D’autres conseils pour voyager responsable

À part le fait de limiter ses empreintes carbone grâce au choix de son moyen de transport, voici d’autres conseils qui vous permettront d’être un voyageur responsable. Si vous pensez séjourner dans votre région ou votre ville de destination, prenez le temps de bien choisir votre hôtel. Misez sur les hébergements verts, c’est-à-dire qui sont engagés pour l’écologie. Il existe de nos jours des plateformes qui répertorient la liste des hôtels écoresponsables afin de faciliter votre recherche. Ces lieux d’accueil répondent généralement aux conditions écologiques en :

  • étant construits de manière écolo (utilisation de matériaux naturels),
  • mettant en place des systèmes pour réduire les déchets,
  • se servant d’énergie renouvelable,
  • utilisant des produits locaux.

Autre conseil, même en voyage, soyez toujours fidèle au concept du zéro déchet. Ainsi, avant votre départ, pensez à emporter seulement le strict minimum. Évitez les emballages en plastique et préférez les sacs en tissu. Veillez également à ce que votre trousse de voyage soit zéro déchet : des produits solides sans emballage ou packaging en plastique, une brosse à dents en bambou, etc.

Enfin, durant votre séjour, participez à l’économie locale. Nous vous conseillons de vous rendre dans les restaurants qui utilisent les produits locaux comme ingrédients de préparation. Sauf en cas de force majeure, évitez les fast foods servis par les grandes enseignes ainsi que les équipements de grande marque et soutenez plutôt les acteurs locaux du territoire.

Voir aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ne manquez pas