AccueilAnimauxQuels sont les secrets pour dompter un perroquet ?

Quels sont les secrets pour dompter un perroquet ?

Crédit : Le Mag des Animaux

Le perroquet, animal intelligent et facétieux, est connu pour sa curiosité qui facilite son éducation. Cependant, son apprivoisement ne se fait pas instantanément. Il est nécessaire de consacrer du temps à son apprentissage et d’appliquer les bonnes méthodes. Cet article présente différentes techniques pour gagner la confiance de son perroquet et développer son potentiel.

La patience est la clé

Pour apprivoiser un perroquet, il est essentiel de rester calme et persévérant. La réussite de son apprentissage dépend de l’ambiance des séances d’entraînement et de la régularité des exercices. Il est important de ne jamais se décourager, car l’éducation finit toujours par porter ses fruits, mais à un rythme qui sera celui de l’oiseau et non le vôtre. Il est préférable de commencer le plus tôt possible, dès que le perroquet est capable de prendre une friandise dans la main. Organisez ensuite 2 à 3 séances quotidiennes, de préférence à des horaires similaires pour créer une habitude. Le plus important est de choisir un moment où votre animal est réceptif. Si votre perroquet est agité ou énervé, il est préférable de reporter la session. Un entraînement productif doit être court, d’une durée maximale de 15 minutes, car au-delà, le perroquet risque de se fatiguer et de perdre tout intérêt pour les cours d’éducation.

- Advertisement -

Le renforcement positif

Auparavant, le dressage des perroquets reposait sur des techniques de domination. Aujourd’hui, on sait que nos animaux de compagnie, qu’ils soient à plumes ou à poils, répondent mieux aux ordres basés sur une communication claire et des expériences positives. Le principe est de ne pas sanctionner les comportements indésirables, mais au contraire, de récompenser les actions souhaitées. Crier sur son perroquet, le punir, le bousculer ou même le frapper sont des actes à proscrire car ils amplifient les comportements indésirables et détruisent la confiance de l’animal envers son humain. Apprivoiser un perroquet implique de l’exposer à des choses qu’il ne connaît pas (nos mains, par exemple) et qui sont susceptibles de l’effrayer. Il va donc falloir transformer ces nouveautés en expériences agréables et réjouissantes, telle est la philosophie du renforcement positif.

Accepter les friandises à la main

Lors des premières séances d’éducation avec votre perroquet, la récompense doit être systématique. Vous pouvez lui présenter son jouet préféré en guise de félicitation, mais le plus efficace reste de lui offrir une friandise. Le premier entraînement vise donc à faire accepter un aliment venant de votre main et que vous tendrez à travers les barreaux de sa cage. Choisissez une friandise facilement accessible comme un long brin de mil ou une lamelle de fruit. Si votre perroquet n’est pas trop craintif, il s’approchera pour la prendre. S’il a peur et s’éloigne, la seule solution pour vous est de reculer un peu, de tendre à nouveau la gourmandise et d’attendre patiemment sans bouger. Après plusieurs séances, l’appétit de l’oiseau l’emportera sur sa peur et il finira par saisir la nourriture. Les progrès sont beaucoup plus rapides en utilisant les gâteries comme motivation. Par la suite, vous pourrez diminuer la fréquence de la récompense et la proposer de façon aléatoire pour maintenir les acquis. À la place, vous le féliciterez d’un ton très enjoué et n’hésiterez pas à ajouter des exclamations que votre oiseau appréciera.

Voir aussi  Le seul oiseau qui hiberne : avez-vous déjà entendu parler de l'Engoulevent de Nuttall ?

L’entraînement au clicker

Dès que votre perroquet semble à l’aise en mangeant des friandises de votre main, vous pouvez introduire le clicker. Ne le faites pas avant qu’il se sente en sécurité car l’utilisation prématurée de cet instrument peut l’effrayer et développer un stress chez lui. Le clicker est un petit boîtier en plastique qui émet un clic sonore quand on appuie dessus. La méthode du clicker training se fonde sur le renforcement positif et se révèle très simple : lors d’une bonne action, vous appuyez sur le clicker puis offrez une friandise à votre perroquet. L’oiseau va vite comprendre qu’après le clic sonore, il obtient une gâterie. Le clic fait office de pont entre le comportement souhaité et la récompense obtenue. Avec cette méthode, l’animal finit par répéter sa bonne action chaque fois qu’il entend le son. Le clicker a comme avantage de toujours sonner de la même manière (contrairement à la voix), de se manipuler et de se transporter facilement dans une poche. Une fois que l’oiseau a compris le principe, vous pouvez arrêter la technique et remplacer le clic par un mot de félicitation de type “bravo !” ou “super !”. À chacun de trouver la formule qui lui convient.

L’éducation avec une cible

Puisqu’il accepte désormais les friandises de votre main, vous pouvez passer à l’apprentissage avec un bâton cible (baguette en bois, crayon de couleur). L’entraînement ciblé consiste à montrer un bâton à l’oiseau et l’inciter à s’avancer pour le toucher. Le but est d’apprendre au perroquet à se déplacer en suivant la baguette. La première étape consiste à tendre l’objet à travers les barreaux de sa cage. Il y a de fortes chances pour qu’il pince le bâton par curiosité. Aussitôt, cliquez et donnez-lui une friandise. Répétez l’opération plusieurs fois. Au fil des exercices, éloignez la cible afin d’encourager l’animal à faire quelques pas pour la toucher et récompensez-le. Gardez à l’esprit qu’il faudra peut-être persévérer pour parvenir à lui faire comprendre votre souhait. Au fur et à mesure des séances, le perroquet apprendra à suivre la cible dans sa cage, puis dans la pièce et enfin dans la maison.

Familiarisation au perchoir mobile

Lors des sessions d’apprentissage, votre perroquet doit se sentir détendu et pour cela, il doit se trouver dans un environnement familier, calme, lumineux et sécurisé. Avant de lui apprendre à se poser sur un autre perchoir que celui de sa cage, fermez toutes les fenêtres et les portes, et réunissez les accessoires dont vous aurez besoin (friandises, clicker…). L’intérêt d’habituer son perroquet à un perchoir mobile est de pouvoir le récupérer où qu’il se trouve dans la maison. Lorsque l’entrainement ciblé sera bien assimilé, votre compagnon doit pouvoir suivre la baguette n’importe où afin d’obtenir sa récompense. Pour cet exercice, tenez la cible d’une main et de l’autre, le perchoir sur lequel vous voulez qu’il monte. Placez le support assez proche du perroquet et au niveau du torse afin de faciliter ses premiers sauts. Touchez le perchoir avec le bâton pour inciter l’oiseau à venir et dès qu’il a grimpé dessus, récompensez immédiatement son comportement positif. Après quelques sessions, vous n’aurez plus besoin de cible pour produire l’action souhaitée. Peu à peu, vous pourrez remplacer le perchoir par votre main.

Voir aussi  Pourquoi devriez-vous absolument protéger les insectes ?

Habituer son perroquet au contact physique

Avant de commencer à familiariser votre perroquet au contact physique, assurez-vous qu’il se sent à l’aise avec vous. Passez du temps avec votre perroquet, parlez-lui doucement et offrez-lui des friandises. Tisser un lien de confiance avec son animal peut prendre des jours ou des semaines (voire des mois), il faut se montrer patient. Une fois que votre oiseau semble en sécurité avec vous, commencez par toucher des objets qui se trouvent à proximité de lui, de manière à ce qu’il s’habitue au mouvement de votre main. Puis, approchez lentement votre main de lui, sans essayer de le caresser, et observez sa réaction. Récompensez-le s’il reste calme. S’il tente de s’enfuir ou de mordre, ne bougez plus. Maintenez votre main immobile et attendez que votre perroquet se calme. Quelques secondes après qu’il se soit calmé, retirez votre main et offrez-lui une friandise. Répétez l’exercice 2 à 3 fois par jour en vous rapprochant progressivement de lui. Quand il se sera habitué au mouvement de votre main, commencez par effleurer ses plumes avec un seul doigt. Récompensez votre animal avec une friandise chaque fois qu’il se laisse toucher. Une fois que votre perroquet semble à l’aise avec la caresse, vous pouvez l’entraîner à être touché sur différentes parties de son corps et utilisant cette même méthode avec sa tête, ses ailes, son ventre, son dos… Pouvoir manipuler son oiseau se révèle très utile au moment notamment de lui prodiguer certains soins comme l’entretien du bec ou des griffes. Il faut toutefois garder à l’esprit que les oiseaux possèdent des squelettes et des appareils respiratoires fragiles et que leur manipulation doit se faire sans exercer de pression forte sur aucune partie de leur corps. Pour tenir son perroquet sans le blesser, l’utilisation d’une serviette de toilette est indispensable.

Les plus lus