AccueilAnimauxComment se débarrasser de la Vrillette du bois, l'insecte qui menace votre...

Comment se débarrasser de la Vrillette du bois, l’insecte qui menace votre maison ?

La Vrillette du bois : un danger pour nos maisons

Vrillette du bois, coléoptère xylophage causant des problèmes dans les maisons
Crédit photo : Entomart

Le coléoptère xylophage, Anobium punctatum, plus connu sous le nom de vrillette du bois ou vrillette domestique, est un véritable fléau pour nos maisons. En effet, cet insecte, incapable de survivre dans la nature, se nourrit du bois de nos charpentes et meubles, causant ainsi des dégâts considérables.

Les différentes espèces de vrillettes

En France, on distingue principalement deux types de vrillettes : la petite vrillette (Anobium punctatum) et la grosse vrillette (Xestobium rufovillosum). Ces deux espèces se nourrissent de bois et vivent principalement dans nos habitations, sans distinction entre bois de feuillus et de résineux.

- Advertisement -

La grosse vrillette

La grosse vrillette, qui préfère le bois ayant subi une inondation ou des infiltrations, est moins commune dans nos maisons. Elle a besoin de champignons pour se développer et de taux d’humidité élevés. Elle préfère les conditions presque tropicales pour coloniser charpentes, planchers ou meubles.

D’autres vrillettes, comme la vrillette du pain ou la vrillette du tabac, se sont spécialisées dans le pillage de nos denrées alimentaires. La vrillette des bibliothèques, quant à elle, préfère se délecter de papiers, livres, parchemins et même cartons.

La petite vrillette

Malgré leur petite taille (3 à 5 mm de longueur), les larves de la petite vrillette se nourrissent du bois dans nos maisons. Elles apprécient particulièrement leur condition de vie dans nos demeures et peuvent s’attaquer à nos meubles et charpentes, fragilisant ainsi l’ossature de la structure.

Reproduction et cycle de vie de la petite vrillette

Le cycle de vie de la petite vrillette est assez complexe. Les adultes sortent du bois par un trou bien circulaire de seulement 1,5 à 2 mm de diamètre pour se reproduire. Les femelles pondent ensuite de 20 à 30 œufs dans les anfractuosités du bois. Les larves se développent ensuite en consommant le bois pendant 2 à 4 ans, parfois jusqu’à 10 ans dans des conditions défavorables.

Voir aussi  Mordu par votre furet ? Découvrez la raison cachée !

La grosse vrillette a un cycle de vie similaire, mais sa parade nuptiale lui a valu le surnom « d’horloge de la mort ». En effet, le mâle appelle la femelle en donnant des coups de tête réguliers contre le bois, ce qui est audible par l’homme.

Comment se protéger de ces insectes xylophages ?

Pour prévenir une infestation par les vrillettes du bois, il est recommandé de :

  • Contrôler l’humidité de votre habitation ;
  • Inspecter régulièrement les charpentes, poutres et solives, ainsi que vos meubles ;
  • Traiter les vieux meubles dont vous avez hérité ou que vous avez chinés ;
  • Préférer l’utilisation de bois traité contre les nuisibles pour la construction de votre maison et le choix de votre mobilier.

Il existe également des produits xylophènes spécialisés pour chaque support, mais ils peuvent présenter une grande toxicité. Leur utilisation nécessite donc une bonne compréhension de leur mode d’emploi et des précautions à prendre.

En cas d’infestation importante, il est recommandé de faire appel à une entreprise spécialisée pour éliminer ces coléoptères xylophages de manière sûre et efficace.

Les plus lus