AccueilAnimauxQuelles couleurs incroyables peuvent avoir les canaris ?

Quelles couleurs incroyables peuvent avoir les canaris ?

Crédit : Le Mag des Animaux

Le canari, traditionnellement connu pour son plumage jaune, offre une palette de couleurs bien plus variée. Grâce à une sélection minutieuse sur plusieurs générations et des croisements, les éleveurs ont réussi à créer des spécimens aux teintes étonnantes. Rouge, agate, brun, bleu, blanc, opale, pastel, rubis, topaze… Dans cet article, nous allons explorer la diversité des couleurs chez le canari et comprendre comment les combinaisons génétiques et pigmentaires permettent d’obtenir une telle variété de nuances.

Un aperçu du canari

Le canari (Serinus Canaria) est une forme domestiquée du serin des Canaries. Originaire des îles Canaries (Espagne), on le trouve également à l’état sauvage sur d’autres îles comme les Açores et Madère. Sa popularité a conduit à une reproduction intensive, donnant naissance à plusieurs races aux morphologies variées. Son beau plumage, son chant mélodieux et sa facilité d’élevage en font l’oiseau de cage le plus répandu dans le monde. Il est particulièrement adapté aux débutants et a besoin de vivre en couple ou en groupe pour être heureux. L’espérance de vie d’un canari varie de 8 à 10 ans, certains individus pouvant atteindre 15 ans.

- Advertisement -

Les 3 catégories de canaris

Le canari est l’espèce d’oiseau domestique la plus abondante au monde avec les perruches. On distingue généralement 3 grandes catégories de canaris, basées sur la couleur, le chant et la posture. Pour les canaris de couleur, on parle plutôt de mutations, tandis que pour les canaris de chant et de posture, on parle de races. Examinons ces 3 catégories plus en détail :

Les canaris de couleur

La première catégorie est basée sur la couleur des plumes. Elle se divise en 2 sous-groupes selon les pigments prédominants du plumage : les canaris lipochromes et les canaris mélaniques. Nous expliquerons plus loin dans cet article le processus de pigmentation qui conduit à cette grande diversité de couleurs.

Les canaris de chant

Ces oiseaux ont une incroyable capacité à reproduire des mélodies complexes. Le canari mâle a généralement un chant plus mélodieux que la femelle. Ce groupe comprend les races les plus appréciées dans l’élevage de canaris, comme le Harz, le Malinois Waterslager ou le Timbrado.

Voir aussi  Comment l'ostéopathie équine peut-elle transformer la santé de votre cheval ?

Les canaris de posture

Pour appartenir à ce groupe, il faut présenter des caractéristiques morphologiques très spécifiques. Ce groupe se divise lui-même en sous-groupes tels que les canaris à plumes frisées, à plumes lisses ou à huppe. On distingue une vingtaine de races de posture dont l’arlequin portugais, le frisé parisien, le frisé du Nord, le bossu belge, le Gloster, le lizard ou l’huppé allemand.

Origine de la couleur des canaris

La couleur des canaris est le résultat de la combinaison de facteurs génétiques et de pigments (caroténoïdes et mélanines) présents dans leurs plumes. Différentes combinaisons de gènes contrôlent la production, la distribution et l’intensité des pigments. Les croisements entre canaris de différentes couleurs peuvent donc produire des individus présentant une gamme variée de teintes, en fonction de la combinaison des gènes hérités. Comme indiqué plus haut, les oiseaux de couleur peuvent être divisés en 2 catégories : les canaris lipochromes et les canaris mélaniques. Explications :

Les canaris lipochromes

Les canaris lipochromes présentent une couleur unie (ou presque) car leurs plumes ne contiennent pas de mélanine, mais des caroténoïdes. Ces pigments sont solubles dans les lipides, d’où le nom de lipochrome (à fond clair). Ces canaris sont blancs, jaunes ou rouges. Par exemple, les canaris les plus communs affichent une teinte jaune, avec des extrémités de couleur blanche (queue et pointe des ailes). Pourquoi ? Parce que le gène responsable de la couleur jaune est dominant, tandis que le gène de la couleur blanche est récessif. On distingue 3 catégories dans le groupe des lipochromes :

  • Les intensifs ont un plumage serré à plumes courtes et la couleur de fond est très vive ;
  • Les schimmels ont un plumage long et gonflant. La couleur de fond est plus pâle et peut même sembler « givrée » de blanc ;
  • Les mosaïques présentent un fond blanc et un dessin (ou marquage) d’une autre couleur. Le marquage se situe surtout au niveau de la tête, des épaules et parfois du poitrail.

Les canaris mélaniques

Les canaris mélaniques présentent une couleur de fond (blanc, jaune ou rouge) mais leur plumage contient des mélanines, des pigments noirs ou bruns qui se trouvent au centre des plumes et des pigments bruns qui bordent les plumes. Puisque la mélanine comprend des pigments foncés, les oiseaux mélaniques se différencient des lipochromes par leur teinte sombre. Le canari sauvage fait partie de la variété mélanine car sa couleur originelle est gris-vert. Parmi les canaris mélaniques, on distingue les sous-groupes :

Voir aussi  Vraies ou fausses? 9 mythes surprenants sur les vaches dévoilés!

  • Normaux. Il s’agit des coloris brun-noir, brun, agate et Isabelle ;
  • Pastel. A pour effet de griser les couleurs noir ou brun ;
  • Opale. Produit une nuance bleutée dans le plumage ;
  • Topaze. Se caractérise par un ourlet clair sur les plumes des ailes, de la queue et du dos. Les yeux sont aussi légèrement dépigmentés ;
  • Rubis. Le facteur de dilution ino est à l’origine de la dépigmentation du bec, des pattes et des ongles. L’œil est rouge sauf chez le canari brun-noir ;
  • Satinés. Un facteur de dilution réduit l’eumélanine noire et la phaemélanine brune. Tous les satinés ont les yeux rouges.

Pourquoi certains canaris sont-ils rouges ?

Le facteur rouge a été introduit par l’hybridation du canari avec le tarin rouge du Venezuela, également appelé chardonneret rouge. Les canaris rouges sont donc des canaris jaunes porteurs du gène rouge. Apparus au début du XXe siècle, ils sont issus de manipulations génétiques visant à isoler et à favoriser les gènes responsables de la pigmentation rouge des plumes. Pour intensifier cette couleur rouge, il est possible de fournir à l’oiseau une alimentation particulière qui intensifie la couleur. La nourriture doit contenir des caroténoïdes, des pigments que l’on trouve par exemple dans la carotte, la tomate, la citrouille, la courge, le radis, le poivron, la cerise, la mangue ou l’abricot. Il est conseillé de distribuer ces aliments surtout en période de mue, lorsque les nouvelles plumes se mettent à pousser. Le commerce spécialisé propose aussi des compléments alimentaires qui permettent de fortifier les plumes et d’optimiser leur croissance tout en ravivant la teinte rouge. Il faut toutefois veiller à ce que ces produits ne contiennent que des ingrédients naturels.

Les plus lus