AccueilAnimauxQuel est le secret de la mobilité des serpents? Découvrez-le maintenant!

Quel est le secret de la mobilité des serpents? Découvrez-le maintenant!

Crédit : Le Mag des Animaux

Les serpents sont des créatures fascinantes capables de se déplacer sur une variété de surfaces, y compris verticales, malgré l’absence de jambes ou de bras. Ils peuvent nager, ramper, grimper et atteindre une vitesse de 23 km/h pour certains d’entre eux. Dans cet article, nous allons explorer comment ces reptiles se déplacent et comment ils ont compensé l’absence de membres au cours de l’évolution.

Les différents modes de locomotion des serpents

Les serpents ont développé des modes de locomotion très élaborés et variés en fonction de leur habitat et de leur espèce. Les zoologistes ont identifié quatre principaux modes de locomotion chez ces reptiles.

- Advertisement -

L’ondulation latérale

La plupart des serpents utilisent l’ondulation latérale pour se déplacer. Ce mouvement consiste à avancer en projetant leur corps par un mouvement sinusoïdal. Les vagues ondulatoires se propagent alors de l’avant vers l’arrière. En exerçant une force sur plusieurs points en même temps et en activant les puissants muscles dorsaux, les reptiles peuvent avancer par segments. Ce mouvement est particulièrement efficace sur une surface irrégulière.

Le mouvement accordéon

Le mouvement accordéon est le deuxième type de déplacement le plus répandu chez les serpents. Il s’agit d’un mouvement où la moitié antérieure du corps s’avance tandis que l’arrière du corps se replie en vague pour créer un point d’ancrage. Ce mode de déplacement est surtout utilisé chez les plus grandes espèces, telles que les pythons et les boas.

L’enroulement latéral

L’enroulement latéral est un mode de déplacement utilisé par les serpents vivant sur une surface meuble comme le sable. Ce mouvement ressemble au mouvement accordéon mais ici, deux parties du corps restent au repos pour servir de point d’appui au troisième segment qui avance en diagonale. Ce mouvement est typique des serpents vivant dans les régions d’Afrique, d’Asie et d’Australie.

Voir aussi  Quels sont ces 5 animaux incroyables qui vivent sans cœur?

Le mouvement rectiligne

La locomotion rectiligne est couramment utilisée par les serpents lourds tels que les boas, les pythons ou les anacondas car elle leur demande moins d’efforts. Ce type de déplacement consiste en une suite d’étirements à l’avant du corps et de contractions à l’arrière. Puis le reptile se sert de la bordure des écailles ventrales comme point d’ancrage pour avancer.

La perte des pattes chez les serpents

Il y a environ 100 millions d’années, les ancêtres des serpents étaient équipés de pattes. Ils les ont perdues à cause de la sélection naturelle. Des scientifiques ont découvert que ces reptiles ont été victimes du Sonic Hedgehog, l’une des trois protéines qui régulent la formation des doigts lors du développement embryonnaire. Chez les mammifères, ces protéines fonctionnent parfaitement mais chez les reptiles, elles empêchent la formation des membres.

Comment les serpents compensent leur absence de pattes ?

Les serpents ont un nombre impressionnant de vertèbres – entre 160 et 400 – qui leur confèrent une grande souplesse. Leurs muscles sont disposés en diagonale le long de leur corps et leurs extrémités sont rattachées aux côtes. Cette particularité leur offre une aide très précieuse pour se déplacer. De plus, leurs écailles abdominales leur donnent la capacité de s’agripper à une surface verticale irrégulière.

Le serpent le plus rapide du monde

Le serpent le plus rapide du monde est le mamba noir qui peut atteindre la vitesse de 12 km/h sur de longues distances et environ 23 km/h sur de très courtes distances. Ce reptile très venimeux se rencontre en Afrique subsaharienne et de l’Erythrée jusqu’en Afrique du Sud. Le mamba noir est considéré comme le serpent le plus dangereux au monde.

Voir aussi  La mouche des semis menace-t-elle vos cultures ?

Les plus lus