AccueilAnimauxQuels sont les secrets de l'alimentation d'un cheval ?

Quels sont les secrets de l’alimentation d’un cheval ?

Alimentation du cheval : une question de qualité et de quantité

Crédit : Le Mag des Animaux

La qualité de l’alimentation du cheval est primordiale, surtout si l’on attend des performances de sa part. Une bonne alimentation, qui répond à ses besoins et est constituée d’éléments de qualité, dans des quantités appropriées, contribue à le maintenir en bonne santé. Le comportement alimentaire du cheval dans des conditions de vie naturelle est également important pour sa santé, notamment lorsqu’il vit au box.

Comprendre la physiologie de l’animal pour adapter son alimentation

Il est essentiel de rappeler que le cheval est un herbivore. Les chevaux sauvages passent entre 15 et 16 h par jour à s’alimenter, broutant par petites touches, de jour comme de nuit. Le cheval domestique doit donc être alimenté en tenant compte de ce comportement naturel.

- Advertisement -

La taille de l’estomac d’un cheval est assez réduite et ne peut engranger que de petites quantités par repas. Les repas doivent donc être nombreux pour que le cheval absorbe dans la journée la quantité d’énergie nécessaire à son activité. Lorsque les repas sont trop volumineux, le cheval ne sait pas interrompre la prise alimentaire à temps, ce qui peut provoquer des coliques. À l’opposé, un cheval qui reste sans manger trop longtemps entre deux prises alimentaires voit son estomac s’acidifier, ce qui provoque des ulcères de l’estomac.

Il est donc nécessaire de respecter le fonctionnement de l’organisme du cheval en distribuant les repas avec régularité, à horaires fixes, en proposant au moins trois repas par jour, en rendant les fibres accessibles tout au long de la journée et en mettant en place progressivement tout changement de régime.

Voir aussi  Connaissez-vous ce Poisson Aquarium Star? L'Incroyable Ancistrus Révélé!

Les aliments adaptés au cheval

Si le cheval est mis au pré, il doit pouvoir consommer de l’herbe dans une proportion qui va de 50 à 100 kg par jour. Il est aussi possible de lui fournir des fourrages sous forme de foin, d’enrubannage et d’ensilage, ou encore de paille. Des aliments concentrés peuvent également être proposés : graines de céréales diverses ou aliments élaborés contenant des céréales, tourteaux…

Il est important de veiller à la qualité des aliments et à leur bonne conservation. Les aliments donnés au cheval ne doivent pas être poussiéreux pour éviter d’irriter son appareil respiratoire. De plus, il est recommandé de présenter les aliments au sol pour que le cheval se positionne de façon naturelle.

Ajuster l’alimentation en fonction du niveau d’activité du cheval

Les apports alimentaires varient en fonction de la race du cheval, de son sexe, de son âge, de son poids, de son format, de son état physiologique, de son tempérament et du travail qu’il doit effectuer. Sa consommation d’eau varie également en fonction de tous ces facteurs mais également en fonction du type d’aliments consommés par ailleurs.

Il est donc important de surveiller son cheval pour s’assurer que l’alimentation est adaptée à ses besoins. Si le cheval doit se dépenser, le moment de l’alimentation est très important. Des apports de fourrage en petites quantités (1 à 2 kg), pendant l’heure qui précède une compétition et jusqu’à 3 heures avant, semblent recommandés pour limiter les problèmes gastriques des chevaux.

Les besoins en minéraux et vitamines

Les minéraux et les vitamines sont indispensables pour assurer le fonctionnement du métabolisme du cheval. Tout déficit ou excès peuvent causer des problèmes de santé. Il est donc important de s’assurer la présence de ces éléments dans l’alimentation du cheval.

Voir aussi  La Mangouste: Le Mammifère Carnivore le Plus Audacieux de la Planète?

Alimentation des chevaux âgés

Les chevaux âgés ont encore plus besoin que les autres d’un fourrage de qualité. Pour ces chevaux, il faut impérativement limiter tout apport excessif de céréales. S’il est nécessaire de donner du concentré, il doit être riche en protéines. La température de l’eau est également importante pour les chevaux âgés : une eau trop froide peut gêner les dents très usées et amener l’animal à limiter sa consommation d’eau.

Les plus lus