AccueilConsoArnaquesComment une coiffeuse trompée est devenue l'escroc numéro un à Ploufragan -...

Comment une coiffeuse trompée est devenue l’escroc numéro un à Ploufragan – Ses clientes n’y ont vu que du feu!

Une coiffeuse de Ploufragan condamnée pour avoir arnaqué ses clientes

Le jeudi 22 février 2024, une coiffeuse de Ploufragan a été condamnée par le tribunal de Saint-Brieuc pour avoir abusé de la confiance de ses clientes entre 2018 et 2021.

Prévention. Les arnaques à la romance : un nouveau défi pour les services de sécurité Les escrocs se servent de personnes isolées socialement pour leur soutirer de l'argent. - 1527175612258
Jeudi 22 février 2024, une ancienne coiffeuse de Ploufragan a été condamnée par le tribunal de Saint-Brieuc après avoir abusé de la confiance de ses clientes entre 2018 et 2021. Elle-même avait été abusée par un escroc. ©Illustration / Lisa Puechagut

Des milliers d’euros de préjudice

La coiffeuse est accusée d’avoir abusé de la confiance de plusieurs clientes durant trois ans entre 2018 et 2021, principalement des dames âgées. Plusieurs milliers d’euros ont ainsi été détournés, dépassant parfois les 5 000 euros pour une seule victime.

- Advertisement -

La prévenue, mère d’une fille handicapée, a utilisé sa situation pour attirer la compassion et inciter les victimes à lui remettre volontairement des fonds. Elle est même allée jusqu’à prétendre que sa fille était décédée, une affirmation qu’elle a toujours nié avoir dit.

Elle proposait également d’utiliser les cartes bancaires de ses clientes pour « rendre service ». Des tickets de recharge PCS ont été achetés à l’aide de ce moyen de paiement.

La prévenue victime d’un escroc

La coiffeuse a été elle-même victime d’un escroc. Un homme, se présentant comme un ancien détective privé et d’Interpol, a repris contact avec elle via les réseaux sociaux. Il lui a fait part de problèmes personnels et elle lui a envoyé des fonds par coupons PCS.

Quelques temps plus tard, elle a été contactée par un individu se faisant passer pour un notaire de Bordeaux. L’ex détective privé serait décédé et elle serait la seule héritière de 150 000 euros. Pour débloquer les fonds, il fallait envoyer de nouveaux coupons PCS, l’engrenage était enclenché.

Les avertissements de la conseillère financière

La conseillère financière de la prévenue l’a mise en garde. Elle lui a indiqué qu’il s’agissait d’une arnaque bien connue et qu’elle devait cesser ces envois tout de suite. Cependant, la tentation était trop grande.

Voir aussi  Attention Deauville : Vous ne croirez pas à ces arnaques de vente de calendriers !

Elle a même été appelée par « le maire et le Procureur de la République de Bordeaux » qui lui ont indiqué que son dossier allait bientôt se « débloquer ».

50 000 euros

Le 26 août 2021, les enquêteurs ont perquisitionné le logement de la coiffeuse. Ils y ont découvert 950 coupons PCS pour un montant avoisinant les 50 000 euros. L’intéressée a eu du mal à admettre qu’elle s’était faite piégée.

Elle a cependant reconnu sans difficultés tous les abus de confiance dont elle s’est rendue coupable. A la barre du tribunal, la prévenue a tenté de se justifier en expliquant qu’elle avait besoin d’argent pour les frais médicaux de sa fille.

Après en avoir délibéré, le tribunal a condamné la prévenue à une peine de huit mois d’emprisonnement avec sursis. Elle devra également s’acquitter de plus de 6 000 euros de dommages et intérêts.

Les plus lus